GSEF: “Formation sur les stratégies de valorisation des produits terroirs “

Le 4 mai 2023, une session du Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique (REFELA) a été organisé sous le thème : « Formation sur les stratégies de valorisation des produits terroirs. La rencontre a été présidée par Mme Jacqueline MOUSTACHE-BELLE, Directrice Département Genre & Jeunesse, modérée par M. BETARI Abdelkader, Conseiller du Secrétaire General de CGLU Afrique, et avait pour panélistes : Mme. MINOUGOU Cécile, Présidente de l’association AIDS , Mme. LAKRIMI Fatima Ezzahrae, Présidente de la Coopérative Jour à Jour, Mme. MBANGO Diane Cylya, Présidente de l’Association Congo Emergent, Mme. MORENO Maxima, Membre du REFELA-Cap-Vert et M. DIARRA Abdoulaye, Coach Territorial, Sénégal.

La valorisation des produits du terroir et l’appui des élus locaux pour la commercialisation des productions du territoire sont des facteurs déterminants pour l’autonomisation économique locale et l’appui aux producteurs locaux pour un développement local inclusif et durable.

Principales questions à abordées :

  • Comment valoriser les produits terroirs ?
  • Comment apporter une valeur ajoutée aux produits terroirs ?
  • Comment créer une interconnexion entre les producteurs et les villes du continent pour la distribution des produits ?
  • Comment les élues peuvent soutenir les entrepreneures à fusionner les modèles traditionnels du commerce au modèle digitaliser (e-commerce) pour la vente des produits terroirs sur le marché international ?
  • Comment le Coach territorial peut soutenir l’élue et la femme entrepreneure dans le processus de valorisation des produits terroirs ?

Les différentes interventions pour répondre aux points soulevés, ont évoqué la nécessité de mettre en œuvre un certain nombre d’initiatives et actions engageant les élu.e.s locaux/locales et les acteurs de la société civile aux côtés des entrepreneurs, surtout les femmes entrepreneures porteuses de projets économiques.

Parmi les points soulevés, nous citons :

  • La sensibilisation et la formation aux profit des producteurs locaux afin de les informer sur les avantages de la valorisation des produits du terroir et de les outiller des bonnes pratiques de production, de transformation et de commercialisation. Le programme du Coaching Territorial de CGLU Afrique constitue une approche innovante qui s’appuie sur les richesses et talents du territoire et en opérant sur les complémentarités de ses acteurs locaux (élus, société civile, entrepreneurs, agences ou ministères nationaux).
  • La certification et labélisation : démarche incontestable pour promouvoir les produits locaux et en même temps garantir leur origine, leur qualité et leur authenticité. Mme Minougou Cécile, Présidente de AIDS de Burkina Faso a souligné que cette démarche contribue par autant à l’instauration de la confiance des consommateurs aux produits du territoire et facilite leur commercialisation aussi bien dans le marché local qu’international. L’encouragement à la création d’une identité territoriale en mettant en avant les caractéristiques uniques du terroir, les savoir-faire traditionnels, l’histoire locale et la culture régionale aidera à différencier les produits et à renforcer leur attractivité auprès des consommateurs.
  • La mise en réseau des acteurs locaux : Faciliter la création de réseaux entre les producteurs, les transformateurs, les distributeurs, les restaurateurs et autres acteurs locaux impliqués dans la commercialisation des produits du terroir. Le panel a fait appel à la création et la mise en place du réseau Africain des produits terroirs porté par les femmes du réseau REFELA.
  • La promotion et le marketing des productions des territoires en utilisant les médias locaux, les réseaux sociaux, les sites web dédiés, les plateformes e-commerce et le renforcement des capacités des femmes entrepreneurs à les utiliser.
  • Respect des normes : Pour apporter une valeur ajoutée aux produits du terroir, Mme Fatima Ezzohra LAKIRIMI, Présidente de la Coopérative « Jour à Jour » du Maroc a souligné l’importance du respect des normes essentielles de sécurité qui s’articulent autour de trois piliers principaux qui sont : la sécurité du matériel technique de production ; la nature et qualité des matières premières utilisées ainsi que le choix de l’emballage et le « branding ».
  • Mme Maxima Moreno, représentante du REFELA- Cape Vert a souligné le rôle clef de l’élue dans le soutien des efforts de plaidoyer et de mobilisation de subventions, de prêts à taux réduit ou de mesures d’accompagnement pour faciliter l’accès aux marchés et aux infrastructures nécessaires. Mme Moreno a également rappelé la nécessité de mener des campagnes de sensibilisation sur l’importance de formaliser les activités économiques et d’assurer aux entrepreneurs un passage de l’informel ver le formel.
  • L’initiation et l’appui aux projets économiques avec les coopératives, les partenaires et les organisations de la société civile pour créer des richesses locales et faciliter la valorisation des produits terroirs à travers la mise en place des politiques d’investissement et d’échanges plus souples

Conclusion et Recommandation :

L’action collective impliquant les élus locaux et les acteurs économiques du territoire favorise la valorisation de ses produits et aide à leur commercialisation sur le territoire et ailleurs. Cela contribuera à renforcer l’économie locale et améliorer le niveau de vie des populations.

Les principales recommandations de l’atelier s’articulent autour de :

  • La création d’un réseau Africain des produits terroirs
  • L’appui des élu.e.s aux femmes entrepreneures dans leur mobilisation de fonds et dans leur effort de formaliser leur activités économiques
  • Encouragement des partenariats publiques-privés
  • Création des espaces de ventes et de valorisation des produits terroirs