Afreximbank soutiendra l’investissement des gouvernements sous-souverains en Afrique

L’accueil de la 29ème session du Comité Exécutif de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique au Ciala Resorts à Kisumu, Kenya, a offert l’opportunité d’organiser un atelier le 2 juin 2023 avec la Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) afin de s’adresser aux dirigeants des gouvernements locaux et infranationaux d’Afrique.

L’atelier a été organisé à l’initiative du gouvernement du comté de Kisumu en partenariat avec CGLU Afrique et Afreximbank.  Étaient présents des dirigeants de gouvernements locaux et infranationaux, y compris les gouverneurs et gouverneurs adjoints du Bloc Economique de la Région des Lacs, les membres du comité exécutif de CGLU Afrique et du Secrétariat, ainsi que les fonctionnaires et officiers du gouvernement du comté de Kisumu.

Le gouverneur de Kisumu, le professeur Peter Anyang’ Nyongo’o, a souligné l’importance de la création de cette initiative.  “Nous avons apprécié la possibilité que l’Afreximbank intervienne pour soutenir les gouvernements infranationaux. La direction de CGLU Afrique s’est longtemps battue dans ce domaine et a donc créé l’Agence Territoriale Afrique pour le Commerce et l’Investissement (ATIA). Cela contribue à l’opportunité qui nous est offerte aujourd’hui d’accueillir sur cette plateforme Afreximbank. Ensemble, nous croyons que l’Afrique se développera“, a-t-il déclaré.

Tout développement est local. Cela signifie que, si vous voulez vous développer, vous commencez localement. Nous avons créé l’ATIA, parce que nous voulions que les gouvernements locaux et infranationaux d’Afrique participent à la réalisation de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). CGLU Afrique a signé un protocole d’accord avec Afeximbank pour améliorer le niveau d’investissement au niveau sous-souverain de la gouvernance. Pour que tout cela soit moteur de changement pour le développement de ce continent“, a déclaré M. Jean Pierre Elong Mbassi, Secrétaire Général de CGLU Afrique. 

Il est à noter que le protocole d’accord signé entre Afreximbank et CGLU Afrique, contient un plan de mise en œuvre détaillé qui garantira les idéaux d’une collaboration pour améliorer la gouvernance et les conditions économiques des gouvernements sous-souverains et pour le développement d’un système de gestion des données afin de stimuler le développement économique dans les régions africaines.

Dr. Gainmore Zanamwe, directeur par intérim de la Banque de commerce intra-africaine, a présenté les principaux produits de financement d’Afreximbank susceptibles d’intéresser les gouvernements sous-souverains.  “Nous voulons travailler avec vous pour vous aider à construire vos projets de développement. Et pour ceux qui ont déjà lancé leurs projets, nous pouvons vous aider à trouver des investisseurs.  Nous pensons en effet que c’est au niveau infranational que les affaires se font“, a-t-il expliqué.

Zanamwe a présenté une série d’instruments et de produits développés par Afreximbank pour aider les gouvernements sous-souverains à identifier les opportunités commerciales et à soutenir la conception d’un portefeuille de projets bancables qui participeraient au changement de la trajectoire de développement durable des gouvernements sous-souverains en Afrique.

Parmi ces instruments et produits, M. Zanamwe a mis l’accent sur les éléments suivants :

Instrument de préparation des projets d’Afreximbank (APPF) : Un instrument clé à travers lequel la Banque soutient le développement de projets depuis la conceptualisation jusqu’à un stade de leur bancabilité afin d’attirer l’attention des investisseurs ;

Fonds d’adaptation à la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) : Le Fonds aide les pays africains et le secteur privé à participer efficacement au nouvel environnement commercial établi dans le cadre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

Système de garantie du transit : Ce système facilite la circulation des marchandises au sein des communautés économiques régionales (CER) ou à travers le continent en utilisant une technologie unique qui permet aux obligations continentales de promouvoir le commerce intra-africain dans le cadre de la ZLECAf.

Parcs industriels et zones économiques spéciales : faciliter l’émergence et l’expansion des parcs industriels (PI) et des zones franches d’exportation (ZFE), en mettant l’accent sur l’industrie légère et l’agro-industrie.

Compagnies d’export commercial : remédier à la défaillance du marché institutionnel en fournissant des informations sur le marché, en regroupant les produits, en trouvant des marchés et en aidant les fabricants, les PME et les négociants transfrontaliers informels à participer au commerce international.

Le Portail de Commerce Africain : plateforme Internet dédiée au commerce international africain au niveau du continent.

Financement des investissements intra-africains : se concentre sur le financement de la promotion des investissements étrangers directs ou des investissements africains directs. Il soutient la création et/ou l’expansion d’entreprises par une entité d’un pays africain dans un autre pays africain.

Garantie des investissements intra-africains : son objectif est de protéger les investisseurs contre les risques susceptibles de porter atteinte à leurs droits d’investissement ou à leurs revenus.

Garanties liées aux contrats : Réémettre une large gamme de garanties spécialisées (c’est-à-dire des garanties de soumission, des garanties d’exécution, des garanties de paiement anticipé et des garanties de rétention) émises par les IF en faveur des entreprises africaines de construction/contractantes pour qu’elles fournissent des services de construction dans d’autres pays africains.

Les participants ont exprimé leur intérêt à recevoir le soutien d’Afreximbank pour rédiger des projets bancables et avoir accès aux investisseurs. Au cours du débat très animé qui a suivi la présentation d’Afreximbank, M. George Mwanza, Maire de Chapati (Zambie) et vice-président du Réseau des Jeunes Elus Locaux Africains (YELO), a plaidé pour une ” forte implication des jeunes et des femmes dans le financement des projets, mais uniquement à travers CGLU Afrique, en tant que partenaire de prestation et de mise en œuvre d’Afreximbank “.

Après avoir commenté et répondu aux questions soulevées au cours du débat, M. Zanamwe a invité les participants de l’atelier à participer à la Foire commerciale intra-africaine (IATF 2023), qui se tiendra au Caire, en Égypte, du 9 au 15 novembre 2023.

Après le succès historique d’Africités 9, qui s’est tenu à Kisumu, en mai 2022, Sommet qui a accueilli 13 000 participants, un nouveau jalon sera l’organisation du Forum d’investissement de Kisumu qui se tiendra en octobre 2023 comme résultat de l’étude en cours sur le développement économique local du comté de Kisumu coorganisé par le gouvernement du comté de Kisumu, Afreximbank, et CGLU Afrique.

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Gaelle Yomi : Téléphone : + 212 610 56 71 45,  E-mail : gyomi@uclga.org