Archive d’étiquettes pour : CGLU

Appel à candidatures : trésorier·e de Cités et Gouvernements Locaux Unis

Date limite : 1er août 2022Cher·e·s membres,Créée en 2004, Cités et Gouvernements Locaux Unis, héritière d’un mouvement centenaire, défend et représente à l’échelle mondiale les gouvernements locaux démocratiques. Ses membres se trouvent dans plus de 140 pays à travers le monde, regroupant ainsi des villes individuelles, des gouvernements régionaux et des associations nationales de gouvernements locaux au sein d’une organisation mondiale unifiée. Le/la trésorier·e de CGLU est responsable de la supervision de la stratégie financière, de la comptabilité et de la gestion des finances de l’Organisation, et préside le Comité de gestion financière. Le/la trésorier·e est une figure proéminente de l’Organisation, qui entretient de forts liens avec la Présidence et peut assumer un rôle de représentation.[Consultez ici l’appel à candidatures pour le/la trésorier·e] Le/la trésorier·e est élu·e par le Conseil mondial de Cités et Gouvernements Locaux Unis, qui se réunira le 14 octobre 2022 à Daejeon.  Le Conseil mondial est le principal organe d’élaboration des politiques de CGLU. Il est composé de 342 membres qui détiennent un mandat politique et sont nominés par un processus électoral facilité par le biais des sections, sous la supervision de la Commission des affaires statutaires. Le Conseil mondial qui élira la Présidence sera nommé par l’Assemblée générale le 13 octobre à Daejeon. [Consultez ici les Statuts de CGLU et la Conduite des élections de CGLU]  QUI PEUT PRESENTER UNE CANDIDATURE ?

  • Les candidat·e·s doivent représenter un membre gouvernement local cotisant de CGLU.
  • Le membre représenté par le/la candidat·e sera à jour dans le paiement de ses cotisations.
  • En tant que membre de la Présidence, le/la trésorier·e doit détenir un mandat électoral local. Il/Elle doit être à la tête a) d’un gouvernement local ou régional ou b) d’une association nationale de gouvernements locaux ou régionaux. Le/la trésorier·e participera aux travaux et délibérations de la Présidence.
  • Afin de progresser dans l’équilibre des genres, la participation des femmes est fortement encouragée.

COMMENT PRESENTER UNE CANDIDATURE ? Les candidatures doivent contenir :

  • Une courte biographie
  • Une manifestation d’intérêt ou une lettre de motivation
  • Les déclarations de soutien d’au moins 6 membres gouvernements locaux différents d’au moins 3 sections différentes

Les candidatures devront être soumises avant le 1er août 2022 et envoyées par email à :

Emilia SaizSecrétaire généraleCités et Gouvernements Locaux Unisesaiz@uclg.org

Les mises à jour concernant le processus électoral seront publiées sur le site de CGLU : www.uclg.org. [Consultez ici le calendrier électoral détaillé] Toute question relative à cet appel peut être adressée à la Secrétaire générale, à l’adresse indiquée ci-dessus. Nous espérons pouvoir compter sur votre participation active à Daejeon pour renouveler le leadership de CGLU afin de continuer à développer notre mouvement municipal international.Sincères salutations, Le Secrétariat mondial de CGLU

Processus de renouvellement des conseils politiques de CGLU

 

 

 

Contexte
Comme vous le savez, les conseils politiques de CGLU permettent aux représentant·e·s politiques de participer à l’élaboration des politiques et de faire valoir leur point de vue auprès des instances statutaires de CGLU.

Les conseils politiques se réunissent en général deux fois par an, dans le cadre des réunions statutaires de CGLU (Bureau exécutif au premier semestre de l’année / Conseil mondial au second semestre).

Quatre conseils politiques sont actuellement en activité :

Ce conseil politique a développé son mandat en se focalisant sur le changement du récit portant sur les migrations, et en encourageant des débats sur la façon de mettre en œuvre le droit à un logement adéquat pour tou·te·s.

Ce conseil politique a soutenu le concept de la culture comme quatrième pilier du développement durable, préservant ainsi ses valeurs clés et encourageant la diplomatie des villes et le dialogue, afin de promouvoir la paix.

Ce conseil politique s’est centré sur la façon de mettre en œuvre une approche territoriale intégrée du développement et, notamment, de promouvoir un meilleur accès des gouvernements locaux aux financements en repensant et renforçant les financements infranationaux pour permettre une meilleure prestation des services de base pour les citoyen·ne·s.

Ce conseil politique a travaillé à la promotion du rôle des gouvernements locaux lors de la création de l’Alliance mondiale pour les crises urbaines, et a souligné le rôle que les gouvernements locaux et régionaux peuvent jouer en matière de transition écologique.

Les thèmes mentionnés ci-dessus résultent non seulement des axes prioritaires de notre Organisation, mais reflètent également  les questions clés abordées dans les agendas mondiaux du développement. Il apparaît clairement que le travail de ces conseils reste très pertinent et qu’il leur faudra adapter leurs objectifs à la réalité post-COVID.

Le Bureau exécutif a également validé la nécessité exprimée par les membres de créer un 5e conseil politique, dédié à la mise en œuvre du Nouvel agenda urbain et qui pourrait accorder une attention particulière aux associations de gouvernements locaux et à leur travail dans le cadre des plans nationaux de mise en œuvre.

[Pour plus d’informations sur le fonctionnement des conseils politiques, vous pouvez lire le cahier des charges adopté par le Bureau exécutif de Madrid en 2017]

Comment faire part de votre intérêt à participer activement aux conseils politiques

Si vous souhaitez devenir membre d’un conseil politique, nous vous invitons à envoyer un email à UCLGExBu@uclg.org avant le 10 septembre au plus tard, en indiquant dans l’objet de votre email « Renouvellement des conseils politiques », ainsi que le nom du conseil politique qui vous intéresse.

Si vous êtes déjà impliqué·e dans un conseil politique et souhaitez poursuivre votre travail, nous vous invitons également à écrire à UCLGExBu@uclg.org, en suivant les indications mentionnées ci-dessus.

Prochaines étapes

  • Toutes les expressions d’intérêt seront présentées à la Présidence pendant sa prochaine réunion en septembre (date exacte à confirmer).
  • La Commission des affaires statutaires effectuera une dernière révision et présentera les propositions au Conseil mondial en novembre.
  • Il est attendu que les priorités renouvelées du travail des conseils soient élaborées jusqu’au Bureau exécutif de 2021, en s’appuyant sur les discussions initiales prévues lors du Conseil mondial.

Pour toute question que vous pourriez avoir sur ce processus, l’équipe des affaires statutaires reste à votre disposition à l’adresse mentionnée ci-dessus (UCLGExBu@uclg.org).

4E Edition prix International CGLU-Ville de Mexico –Culture 21 : Ségou (Mali) gagnante, mention spéciale pour Yopougon (Côte d’Ivoire)

 

 

Les résultats de la quatrième édition du prix international CGLU-Ville de Mexico –Culture 21 ont été rendu publics le 29 mai 2020 lors du Bureau Exécutif de CGLU.  Deux viles africaines figurent parmi les lauréates, Ségou du Mali et Yopougon de Côte d’Ivoire.

Dans la catégorie ville 81 candidatures de villes et de collectivités territoriales du monde entier ont été reçues entre le 15 novembre 2019 et le 18 mars 2020.

Le Jury a analysé toutes les candidatures présentées dans chacune des deux catégories et a décidé d’octroyer le Prix aux candidatures de (par ordre alphabétique) « Réseau de pratiques artistiques et culturelles de la Ville de Medellín », présentée par la ville de Medellín (Colombie), et « Ségou : Ville Créative », présentée par Ségou (Mali). Chacun des deux lauréats recevra 25 000 euros.

Le projet « Ségou : Ville Créative » a débuté en 2015 en tant qu’initiative de la Fondation du Festival du Niger. En collaboration avec la Municipalité de Ségou, l’initiative a permis de fournir à la ville une solide politique culturelle centrée sur le développement durable. L’implication et l’engagement de tous les agents culturels, de la collectivité territoriale et de la société civile dans le processus de mise en œuvre de cette initiative déterminée a contribué à en déplier les objectifs, en améliorant l’accès à la culture pour toutes les personnes, et en revalorisant la valeur des identités cultuelles de Ségou – à travers la musique, le design et la mode, les arts visuels, le patrimoine et la gastronomie – et de la création artistique et culturelle, plaçant les arts et la culture au centre du développement local. « Ségou : Ville Créative a également contribué à professionnaliser le secteur culturel, en améliorant les conditions de travail des agents culturels et créatifs, et en créant des synergies entre les organisations culturelles, les agents impliqués et la citoyenneté. De plus, « Ségou : Ville Créative » constitue un cadre approprié de collaboration avec d’autres villes africaines, et promeut la mise en œuvre de projets fondés sur la co création, la coproduction, l’échange d’expériences et la diffusion de bonnes pratiques. Plus de détails sur le projet de Ségou ici .

Le Jury International a décidé d’attribuer le Prix à ces 2 villes, décerné 7 mentions spéciales et a reconnus 2 personnalités.

Parmi les mentions spéciales, la ville de Yopougon est retenue pour son projet « Yopougon vers une ville éducative et créative dans la cohésion sociale ». Cette initiative solide et complète démontre la volonté de la collectivité territoriale de positionner la culture comme pilier des politiques locales de durabilité. L’initiative comprend une composante inclusive et participative évidente, avec notamment des axes spécifiques sur l’intégration de la jeunesse dans le secteur culturel et créatif, qui se sont traduits par l’amélioration du bienêtre des citoyen.ne.s. Plus de détails ici .

Tous les détails sur la 4éme édition du prix International CGLU –Ville de Mexico –Culture 21 ici

Postulez à la 4ème édition du Prix International CGLU – Ville de Mexico – Culture 21

La 4ème édition du Prix International CGLU – Ville de Mexico – Culture 21 est lancée. Comme dans les éditions précédentes, le Prix reconnaîtra des bonnes pratiques provenant de villes et gouvernements locaux et régionaux dans le domaine de la culture et du développement durable, ainsi que des personnes ayant apporté une contribution fondamentale à la reconnaissance des aspects culturels dans le développement durable.

Au cours des trois éditions précédentes, le Prix a reçu au total plus de 230 candidatures de villes et gouvernements locaux et régionaux du monde entier. Plusieurs parmi elles ont été reconnues en tant que gagnantes, mentions spéciales ou bonnes pratiques, et ont ainsi contribué à une meilleure connaissance et pratique de la culture et du développement durable. Le Prix International est une initiative de la Ville de Mexico et de l’Organisation Mondiale de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU). Il a une dotation de 50.000 EUR dans la catégorie « Ville / Gouvernement local ou régional » et de 25.000 EUR dans la catégorie « Personnalité ».

Le règlement et les formulaires de candidature sont disponibles ici ..

La participation au Prix est gratuite et la date limite pour la présentation de candidatures est le 18 mars 2020.

CGLU Afrique invite ses membres et les collectivités territoriales du continent à participer massivement à ce grand prix.

Le rapport GOLD V est désormais disponible

Le 5ème Rapport de l’Observatoire mondial sur la décentralisation et la démocratie locale (GOLD V), La Localisation des agendas mondiaux, a été présenté  le 14 novembre 2019  à Durban, lors du Congrès mondial de CGLU.

Ce rapport est le fruit d’un immense processus collaboratif, qui rassemble l’expertise de chercheurs de différentes régions, les contributions des sections régionales de CGLU, des commissions de travail et des partenaires, ainsi que les contributions directes des gouvernements locaux et régionaux et de leurs associations nationales et réseaux. Ce rapport est le produit d’un effort collectif de CGLU et de ses membres, et marque une nouvelle étape de collaboration et d’engagement pour l’ensemble de nos membres.

Il met en évidence les progrès réalisés par les collectivités territoriales en vue de la réalisation des agendas mondiaux, tout en analysant l’évolution des cadres institutionnels des gouvernements locaux, métropolitains et régionaux dans chaque région du monde.

Le rapport complet (en anglais) et les résumés exécutifs sont désormais disponibles via  ce lien. Une traduction du rapport complet en français sera disponible prochainement.

Pour consulter le chapitre Afrique du rapport prière de cliquer ici :

Mohamed Boudra élu Président de CGLU

Le Docteur Mohamed Boudra, Maire d’Al Hoceima (Maroc), candidat de l’Afrique, a été élu Président de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) lors du conseil mondial de l’organisation tenu le 15 novembre 2019 à Durban (Afrique du Sud). Le premier tour a donné comme résultats: Dr. Boudra, premier avec 100 voix;  suivi de M. Ilsur Metshin, Maire de Kazan en Russie avec 66 voix, et en troisième  place M. Fernando Medina, Maire de Lisbonne au Portugal avec 55 voix, ce qui a donné M. Boudra et M. Meltshin qualifiés pour le deuxième tour prévu le 15 novembre 2019, au cours duquel chaque candidat devait présenter un ticket comprenant en plus de lui-même, 5 co-présidents  choisis parmi les 8 candidats retenus pour ce poste; et deux Trésoriers choisis parmi les 4 candidats retenus pour ce poste.

Le deuxième tour qui devait être organisé le 15 novembre 2019 n’a plus eu lieu, les deux candidats s’étant entendus pour constituer une équipe présidentielle consensuelle dans laquelle toutes les sections de CGLU sont représentées y compris les vice-présidents nommés par section. Le nouveau président de CGLU a présenté l’équipe avec laquelle il compte diriger l’organisation mondiale au cours de son mandat de trois ans (2019-2022). Cette équipe est composée comme suit :

Présidence :

– Mohamed BOUDRA, Président de CGLU ;

– Ilsur METSHIN, Président du Comité consultatif des Nations Unies pour les collectivités territoriales, UNACLA, Membre de la Présidence de CGLU.

Co-Présidents :

– Araya Johnny Monge Maire de San José, Costa Rica (Section ASPAC) ;

– Igur Ibrahim Althay, Maire de Konya, Turquie (Section Moyen Orient et Asie de l’Ouest)

– Jan Van Zanen, Maire d’Utrecht, Pays Bas (Section Europe)

– Li Mingyang, Maire de Xi’An, Chine (Section Asie Pacifique)

– Thembisile Nkadimeng, Maire de Polokwane, Afrique du Sud (Section Afrique)

Co-Président ex-officio

– Anne Hidalgo, Maire de Paris, France, Présidente de la Commission Permanente Egalité des Genres de CGLU

Trésoriers :

– Alfelor Madelaine Yorobe, Maire d’Iriga, Philippines (Section Asie Pacifique)

– Berry Vbranovic, Maire de Kitchener, Canada (Section Amérique du Nord)

 Vice-Présidents par section :

  • Section Afrique : M. Armand Roland Pierre Béouindé, Maire de Ouagadougou (Burkina Faso)
  • Section Asia Pacifique : Mme. Tri Rismaharini, Maire de Surabaya, Présidente de CGLU ASPAC
  • -Section Eurasie : M. Aysen Nikoalev, Chef de la république de Sakha (Russie)
  • Section Europe : M. Carlos Martinez, Maire de Soria (Espagne)
  • Section MEWA : M. Mohamed Saadie, President de l’union des municipalités du Dannieh (Turquie), Président de CGLU-MEWA
  • Section Amérique Latine : M. Christian Di Candia, Maire de Montevideo (Uruguay)
  • Section Amérique du Nord : M. Bill Karsten, conseiller pour la Municipalité régionale d’Halifax, Président du FCM (Fédération canadienne des municipalités)
  • METROPOLIS : M. Michael Müller, Maire de Berlin, Président de Métropolis.

 

Le Marocain Mohamed Boudra succède donc au Sud-Africain, M. Parks Tau, qui a servi comme Président de CGLU de 2016 à 2019. Avec l’élection de Mohamed Boudra, l’Afrique entame son deuxième mandat consécutif comme Président de CGLU pour la période 2019-2022.

Après l’installation de la nouvelle équipe présidentielle M. Boudra a félicité son prédécesseur ainsi que l’ensemble de l’équipe présidentielle sortante pour le travail accompli au service de l’organisation. À l’endroit du Président sortant M. Parks Tau, il a déclaré : « Nous n’avons pas perdu un Président, car vous continuerez à être notre président. Mais nous avons gagné un ministre qui va défendre les collectivités territoriales. Merci à l’Afrique du Sud pour ce congrès que je peux nommer le congrès de l’Union. De l’union de toutes les sections de CGLU ».

Dans le discours qu’il a prononcé à l’inauguration de son mandat comme Président de CGLU, M. Mohamed Boudra, a notamment déclaré :

« Merci à mes pairs pour leur confiance et d’avoir permis mon élection à la présidence de CGLU. Les débats et échanges ont été passionnants et plein d’enseignements. Je m’engage solennellement à mener à terme mes engagements à hisser notre organisation au plus haut. Nous sommes venus ici ensemble avec le souci de la sauvegarde et du renforcement de l’unité et du renforcement de notre organisation mondiale et nous l’avons réussi ».

L’Afrique locale se réjouit

Les délégués africains ont exprimé leur satisfaction de  voir le continent garder les rênes de l’organisation mondiale.

« C’est une satisfaction totale d’autant plus que le portage de cette candidature a commencé depuis la réunion du comité exécutif au Caire au mois de juin avant de se poursuivre à Libreville en juillet 2019. Le choix du candidat de l’Afrique a été fait suivant un processus très démocratique et tout le monde a été derrière Mohamed Boudra car nous pensions qu’il était le meilleur candidat pour l’Afrique. Aujourd’hui le résultat est là, M. Boudra est élu président de CGLU Monde. C’est l’Afrique qui est honorée, c’est le Gabon qui est honoré », a déclaré M. Léandre Nzué, président de CGLU Afrique.

« L’Afrique reste aux commandes de l’organisation mondiale. A présent nous devons rester dévoué et engagé pour développer davantage notre organisation mondiale. Le monde nous regarde et il nous faut proposer des solutions viables, et nous sommes prêts pour cela », a renchéri Mme Thembisile Nkadimeng, élue Co-présidente de CGLU.

« J’exprime ma satisfaction de voir que les élus locaux du monde ont gardé les valeurs de notre organisation. Les valeurs de faire une élection sans rupture, une élection sans fracture.  Nous sommes heureux aussi de conserver ce deuxième mandat en tant qu’Africain et de faire en sorte que notre institution mondiale demeure une institution solide », a poursuivi M. Armand Béouindé , maire de Ouagadougou, élu Vice-Président CGLU pour l’Afrique.

Voir plus de réactions des délégués africains . 

Le prochain congrès mondial de CGLU aura lieu en 2022 dans la ville de Daejeon en Corée du Sud.

 

Consultez la déclaration politique de Durban ici

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Gaëlle Yomi : Téléphone : + 212 610 56 71 45/

Email  : gyomi@uclga.org

Visitez notre site Web : www.uclga.org

Téléchargez le communiqué ici

Photo Congrès Mondial CGLU -Durban 2019

Consultez les albums photo du congrès

#UCLGCongress #Durban2019 :Notre Journée du 12 novembre en images

#UCLGCongress #Durban2019 :Notre Journée du 13 novembre en images

#UCLGCongress #Durban2019 :Le REFELA en Action le 14 novembre

#UCLGCongress #Durban2019 : Notre journée du 14 novembre

#UCLGCongress #Durban2019 : Notre journée du 15 novembre

Durban2019- Réunion club fondateur Agence Afrique Territoriale (11 novembre 2019)

Durban 2019: Session -Façonner des villes résilientes (11 novembre 2019)

Durban 2019- Session des jeunes élus locaux africains (11 novembre 2019)

Comité de pilotage LEDNA (10 novembre 2019)

Réunions statutaires CGLU Afrique -Durban 2019 (9 novembre 2019)

 

 

Motion de soutien et de solidarité aux villes et gouvernements locaux victimes de violences terroristes

Les participants au congrès mondial de CGLU tenu à Durban du 11 au 15 novembre 2019,  Constatent que depuis quelques années les pays du Sahel, particulièrement le Burkina Faso,le Mali , et le Niger, mais également d’autres villes et collectivités du monde subissent des attaques terroristes faisant de nombreuses victimes.
Les autorités locales et régionales paient souvent le plus lourd tribut lors de ces attaques, comme le manifeste le récent assassinat du Maire de Djibo au Burkina Faso ainsi que trois de ses compagnons.
Les membres de CGLU condamnent fermement ces attaques et assassinats.
Ils expriment leurs sincères condoléances aux familles, aux conseils communaux, aux villes et aux populations ainsi éprouvées.
Ils appellent la communauté des élus et leaders des gouvernements locaux et régionaux à démontrer leur solidarité agissante à l’endroit des gouvernements concernés et leurs associations nationales.
Ils demandent à la communauté internationale plus de réactivité dans l’accompagnement nécessaire porter assistance aux victimes, mais aussi collaborer avec les collectivités et l’Etat pour faire face au risque terroriste et éradiquer ce fléau.
Fait à Durban, le 13 novembre 2019
Les participants au sixième Congrès Mondial de CGLU
Consultez  la motion de solidarité de CGLU Afrique aux maires du Sahel. 

Cours en ligne de Coopération Décentralisée (inscriptions ouvertes jusqu’au 15 septembre)

L’Observatoire de la Coopération Décentralisée vient de lancer la troisième édition du cours de formation en ligne sur la Coopération Décentralisée.

Le cours est disponible en espagnol, anglais et français. L’élargissement du partage d’expériences professionnelles à l’échelle internationale permettra également d’enrichir la formation.

Le cours proposé est une spécialisation à cheval entre les relations internationales et la coopération; il est étroitement lié aux thématiques du développement et de la gouvernance au niveau local.

Public visé:

Le cours s’adresse en priorité aux responsables techniques et politiques des relations internationales et de la coopération au développement d’administrations publiques locales et régionales. La participation de professionnels aux profils différents, mais en liaison avec des programmes de coopération décentralisée, est également encouragée.

Objectifs de la formation:

§  Identifier les avantages de la projection internationale.

§  Différentier la logique de la coopération internationale de celle de la coopération au développement dans la coopération décentralisée.

§  Identifier les défis de la coopération décentralisée.

§  Intégrer la culture du partenariat et de la concertation.

§  Acquérir les notions de gestion d’initiatives et d’instruments de coopération décentralisée : planification, mise en place de partenariats, gestion de projets et de la communication.

§  Connaître les principes de la coopération : appropriation, harmonisation, alignement, durabilité…

§  Partager des expériences réelles de coopération décentralisée.

 

Programme:

Unités

Unité 1: L’action internationale des gouvernements locaux et régionaux

Unité 2: Le cadre général de la coopération au développement 

Unité 3: La coopération décentralisée

Unité 4: Les modalités de la coopération décentralisée

Unité 5: La gestion et l’évaluation des projets de coopération

 

Méthodologie:

La formation a été conçue en prenant en compte le profil des participants/es qui exercent une activité professionnelle. Il n’est PAS nécessaire d’être connecté au Campus virtuel dans un créneau horaire spécifique pour suivre le cours, chaque participant peut adapter son agenda au parcours académique proposé.

Le cours a une forte vocation pratique. Des activités comme les débats et projets en groupe ont été priorisées dans le but de faire des expériences personnelles des participants l’axe central de la pédagogie.

Avant de démarrer la formation, le cours propose une Unité 0 qui présente la méthodologie de travail en ligne dans le but de faciliter l’utilisation des outils de communication et d’interaction avec les autres participants.

Un enseignant/e et un tuteur/rice de référence accompagnent les participants à travers des contenus et des activités associées à chaque unité.

Candidature et admission:

Le cours en ligne sur la Coopération Décentralisée propose 35 places pour chacune des modalités linguistiques (espagnole, anglaise et française). Entièrement financée par le Conseil de la Province de Barcelone, la participation est gratuite.

Suita à la réception de candidatures, une commission d’évaluation examinera le profil des candidats/es et formera les différents groupes pour chacune des trois modalités linguistiques. Au cours du processus de sélection, la commission prendra en compte l’adéquation des profils des candidats avec la formation et veillera à assurer un équilibre de genre et de répartition géographique. La durée de la formation est de 3 mois et la charge de travail est de 60 heures.

Dates clé:

15 Sep 2019: Fin de la période de pré-inscription

23 Sep 2019: Début du cours

15 Des 2019: Fin du cours

Pré-inscriptions :Pré-inscription au cours

Contact de l’Observatoire de la Coopération Décentralisée: chararara@diba.cato.cooperaciod@diba.cat/ corsoc@diba.cat/

Congrès de CGLU | Durban 2019 – Les inscriptions sont maintenant ouvertes !

INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT ! 
Nous vous attendons avec impatence au Sommet mondial des dirigeants locaux et régionaux, le Congrès triennal de CGLU, qui se tiendra du 11 au 15 novembre à eThekwini-Durban, Afrique du Sud.

                                                                                                                                    INSCRIVEZ-VOUS ICI