Articles

L’importance du Nouvel Agenda Urbain pour les villes et municipalités Africaines

Les villes et les collectivités locales reconnaissent désormais qu’il est impossible de relever les défis de la croissance et de la pauvreté en Afrique sans traiter des problèmes d’urbanisation rapide qui affectent la durabilité de nos villes et de nos établissements humains. Après l’achèvement de la première Assemblée d’ONUHabitat, CGLU-Afrique examine de quelle manière les villes et les collectivités locales d’Afrique ont contribué au Nouvel agenda urbain et quelles solutions novatrices ont été adoptées qui ont eu une incidence sur le développement durable. L’Assemblée des Nations Unies pour l’habitat a pour mandat de promouvoir des villes durables sur le plan social et environnemental dans le but de fournir un abri adéquat pour tous.
Les dirigeants et dirigeants de villes mondiales de 127 États membres ont adopté cinq résolutions lors de la dernière session de l’assemblée, et notamment:

– L’approbation d’un nouveau plan stratégique pour 2020-2023
– Des villes et des établissements humains plus sûrs;
– Le renforcement des capacités pour la mise en œuvre du
Nouvel Agenda Urbain et la dimension urbaine de l’Agenda 2030 pour le développement durable;
L’égalité hommes-femmes pour soutenir des villes et des établissements humains inclusifs, sûrs, résilients et durables;
– et Le renforcement des liens entre le monde urbain et le monde rural pour une urbanisation durable.

Lire la suite ici

Consultez les résolutions des réunions des instances de CGLU Afrique de novembre 2018

Les résolutions des réunions des instances de CGLU Afrique tenues en novembre 2018 en prélude au sommet Africités 8 (20-24 novembre 2019 , Marrakech) sont disponibles et peuvent être consultées ci-dessous :

PV de l’Assemblée Générale  de CGLU Afrique ;

PV de la 19ème session du Comité Exécutif de CGLU Afrique ;

PV Réunion du Conseil Panafricain de CGLU Afrique. 

 

Les prochaines réunions des instances de CGLU Afrique sont prévues au Caire (Egypte) du 17 au 21 juin 2019.

Atelier de Dakar sur la coopération entre les villes marocaines et Africaines avec Majal, CGLU Afrique et ONU Habitat pour la planification urbaine (15-17 avril 2019, Dakar, Sénégal)

La fédération des Agences Urbaines du Maroc (Majal) en partenariat avec la Ville de Dakar organisent un atelier sur la planification urbaine du 15 au 17 avril 2019 à l’hôtel Terrou-bi de Dakar. Cet atelier entre dans le cadre de la mise en œuvre des conventions de partenariats signés lors du sommet Africités 8 (20-24 Novembre 2018, Marrakech, Maroc) au cours de la session parallèle organisée par MAJAL sous le thème : « Planification urbaine et développement territorial : enjeux et opportunités pour les villes en Afrique ».

La rencontre de Marrakech a été marquée par la signature de conventions de partenariat associant :

  • Majal – CGLU Afrique– ONU-Habitat et les Municipalités de :
  • Abidjan – Casablanca
  • Abomey – Al Hoceima
  • Dakar – Rabat
  • Jinja – Essaouira
  • Rufisque – Dakhla
  • Sousse – El Jadida
  • Yaoundé – Marrakech
  • Une Convention spécifique entre Majal– CGLU Afrique et le Holding Al Omrane

    L’atelier de Dakar permettra d’échanger avec les autorités étatiques du Sénégal en charge de la planification urbaine et de la gouvernance territoriale et, de travailler avec l’ensemble des parties prenantes aux conventions de partenariat, notamment les villes signataires des conventions.

    CGLU Afrique y représenté par M. Alioune Badiane, Conseiller Spécial de CGLU Afrique.

    Objectifs de l’atelier

    Regrouper les représentants des 14 (quatorze) villes partenaires ainsi que les autres parties prenantes aux conventions (Majal, ONU-Habitat, CGLU Afrique, Al Omrane) pour la définition d’une plateforme de travail ;

    Adopter une démarche et une méthodologie communes, conformément aux engagements pris par les différentes parties ;

    Identifier les axes de travail à développer sur la base des champs d’intérêts communs aux villes partenaires ;

    Initier une plateforme de travail intégrant les enjeux, les défis et les opportunités propres à chacune des villes en matière de planification urbaine et de développement territorial ;

    Dégager une feuille de route sous la forme d’un plan de travail sur trois ans.

    Plus de détails à venir

    Déclaration de Marrakech des Autorités des Gouvernements Locaux et Régionaux d’Afrique sur l’Urgence de l’Action Climatique Territoriale

    Nous, élus locaux et régionaux d’Afrique, réunis ce Jeudi 22 Novembre 2018 à Marrakech, Royaume du Maroc, dans le cadre de la Première édition de la Journée du Climat lors de la Huitième édition du Sommet Africités organisée en préparation de la Conférence des Nations-Unies sur le Climat COP24 qui se tiendra du 3 au 14 décembre 2018 à Katowice, en République de Pologne,

    Conscients de l’alerte renouvelée par la communauté scientifique internationale et préoccupés par l’urgence soulignée à nouveau dans le rapport du GIEC du 8 octobre 2018 sur les effets d’un réchauffement mondial de 1,5 degré par rapport à l’ère préindustrielle,

    Notant que ce rapport du GIEC a mis l’accent sur la nécessité d’opérer des transitions extrêmement rapides et ambitieuses, en particulier dans les domaines de l’énergie, des transports, du bâtiment et de l’agriculture pour éviter de dépasser les 1,5 degrés de réchauffement climatique anthropique, et que pour atteindre cet objectif le monde doit parvenir à la neutralité carbone vers 2050,

    Constatant que la réalité des engagements actuels pris par les Etats-Parties à la CCNUCC dans leurs Contributions Déterminées au niveau National (CDN) ne permettent pas de s’inscrire dans une trajectoire compatible avec une hausse des températures en deçà des 1,5°C ou 2°C d’ici à 2100, objectifs inscrits dans l’Accord de Paris sur le Climat, mais qu’au contraire, les trajectoires actuelles nous orientent vers un réchauffement autour de 3 degrés, aux conséquences catastrophiques pour l’Humanité, avec un impact particulièrement dévastateur et même existentiel pour les sociétés africaines,

    Rappelant qu’il convient de retenir les enseignements des limites du Protocole de Kyoto et en particulier le fait que les collectivités et les gouvernements territoriaux n’étaient pas inclus comme parties prenantes participatives, ce qui a considérablement retardé la mise en place mondiale d’une dynamique vertueuse de mobilisation locale, pourtant nécessaire et efficace,

    Soulignant que l’essentiel des décisions de politique climatique dans le monde se font et s’appliquent au niveau territorial, ce qui fait des autorités et des acteurs locaux la puissance motrice essentielle dans la transformation globale vers l’économie verte, le développement durable et une civilisation humaine climato-résiliente et responsable au plan environnemental ;

    Rappelant les récents engagements et déclarations des élus locaux et régionaux en faveur du Climat, et notamment : la Déclaration du Sommet des Villes et Régions d’Afrique à Yamoussoukro, Côte d’Ivoire (juin 2015) ; la Déclaration du Sommet Mondial Climat et Territoires à Lyon, en France (juillet 2015) ; la Déclaration du Sommet des Elus Locaux et Régionaux pour le Climat à Paris, France (décembre 2015) ; la Déclaration des Elus locaux et Régionaux d’Afrique adoptée lors du Forum préparatoire à la COP 22 tenu à Cotonou, Bénin (septembre 2016) ; la Feuille de Route pour l’Action des Villes et Régions du Monde pour le Climat adoptée lors de la COP 22 à Marrakech, au Maroc (novembre 2016) ; la Déclaration des Elus Locaux et Régionaux d’Afrique adoptée lors du Sommet Climate Chance organisé à Abidjan, Côte d’Ivoire (juin 2018) ; et la Déclaration du Sommet Mondial d’Action pour le Climat adoptée à San Francisco, aux Etats Unis (juillet 2018) ;

    Déclarons ce qui suit:

    Journée Climat Africités 8 : Demandez le programme !

    Les villes et territoires membres de CGLU Afrique engagées dans la Lutte contre le changement climatique

    Les villes et territoires d’Afrique sont responsables d’une part significative des émissions des GES du continent (environ 70% en Afrique Sub-saharienne) et elles accueillent des millions d’habitants dans des zones parfois très exposées aux effets du changement climatique. Elles concentrent également l’essentiel de l’activité économique en Afrique et l’essentiel des investissements (infrastructures, entreprises, bâtiments, équipement, etc …). Ces réalités renforcent l’importance des territoires et villes d’Afrique dans la mise en œuvre des politiques de lutte contre le changement climatique.

    Conformément à la décision 1/CP.21 de l’Accord de Paris et aux dispositions du « Partenariat de Marrakech pour l’action mondiale en faveur du climat », et pour répondre aux défis du changement climatique, il est important de structurer le cadre d’intégration des efforts de l’ensemble des acteurs non étatiques autour des collectivités territoriales en vue d’asseoir la    cohérence nécessaire  entre les différents niveaux de décisions dont le maillon territorial reste la pierre angulaire.

    CGLU Afrique entend faire de la 8ème édition du Sommet Africités un moment politique fort au service de la réalisation d’une ambition commune des villes et des territoires d’Afrique en réponse aux enjeux majeurs du changement climatique et de la transition vers un développement durable.

    A travers cet objectif général, il s’agit spécialement de renforcer les actions des villes et des territoires en soutien aux Etats dans le cadre de la mise en œuvre par ces derniers de leurs Contributions Prévues Déterminées au niveau National (CPDN) ou de leurs Contributions Déterminées au niveau National (CDN).

    Ce moment doit déboucher sur l’adoption d’une déclaration commune concernant l’engagement d’un partenariat élargi entre les gouvernements nationaux et les gouvernements locaux et régionaux d’Afrique pour la mise en œuvre des CDNs.

    Buts et objectifs de la journée Climat d’Africités

    La journée Climat d’Africités se tient à cinq ans de l’échéance 2023 du relèvement  des ambitions des Contributions Déterminées au niveau National (CDN).Elle vise à réunir l’ensemble des acteurs mobilisés pour la lutte contre le réchauffement climatique et les effets du changement climatique. Pour sa première édition, la Journée Climat d’Africités va concentrer ses réflexions sur la création d’un agenda de l’action des villes et territoires d’Afrique en vue de la réalisation des CDNs des pays d’Afrique sur les sept volets clés de l’accord de Paris, à savoir :

    1. L’adaptation ;
    2. L’atténuation ;
    3. La coopération Triangulaire et Sud/Sud ;
    4. La Territorialisation des CDNs ;
    5. Le Financement ;
    6. Le Renforcement de capacité ;
    7. Le cadre de transparence.

     

    Le Climate Day d’Africités se donne 5 objectifs stratégiques et opérationnels :

    1. Recenser les bonnes pratiques ;
    2. Définir les priorités et les objectifs à atteindre à l’horizon 2023, date de démarrage de la période contraignante de l’Accord de Paris ;
    3. Elaborer l’agenda de l’action 2030 des villes et des territoires d’Afrique pour le climat ;
    4. Evaluer les moyens d’actions techniques et financiers nécessaires ;
    5. Adopter la Déclaration d’Africités « Climate Day » qui sera présentée à la COP 24 en POLOGNE en Décembre prochain. Cette Déclaration visera à faire reconnaitre par la CCNUCC la place centrale des villes et territoires d’Afrique dans la résilience aux changements climatiques et la nécessité que ces derniers, d’une part, bénéficient d’une plus grande attention et implication dans la mise en œuvre des CDNs, et qu’ils soient représentés au sein des instances internationales pour le climat d’ autre part.

    Le programme de la journée est disponible ici :PROGRAMME-CLIMAT-DAY(13112018)(FR) 

    Découvrez les 9 collectivités territoriales nominées pour les trophées Initiatives Climat Africités 2018

    Vendredi 2 novembre 2018, les membres du jury des Trophées Initiatives Climat se sont réunis au siège de CGLU Afrique à Rabat. L’édition 2018 est organisée par CGLU Afrique et l’association Initiatives Climat dans le cadre du sommet Africités 8, prévu du 20 au 24 novembre 2018 à Marrakech autour du thème : « La transition vers des villes et des territoires durables :  le rôle des collectivités territoriales d’Afrique».

    Le jury a procédé à la désignation des 9 nominés dans les 3 catégories de collectivités territoriales en lice : Petites : moins de 20.000 habitants, Moyennes : De 20.000 à 100.000 habitants et Grandes : Plus de 100.000 habitants.

    Sur les 31 initiatives reçues de 16 pays, les 9 initiatives les plus innovantes en matière d’adaptation aux changements climatiques et d’atténuation de leurs effets sont :

    -Catégorie 1 (Petites collectivités, moins de 20.000 habitants) :

    * Commune Rurale Ambohimanambola (Madagascar) : Aménagement d’une station de transformation des déchets

    * Commune de Ndiob (Sénégal) : Une commune verte et résiliente

    -Catégorie 2 (Moyennes collectivités, de 20.000 à 100.000 habitants)

    * Commune de Yoko (Cameroun ) : Protection intégrale d’une forêt communale

    * Chefchaouen ( Maroc ) : Centre Info Energie

    * Goz Beida ( Tchad) : Reconstitution du couvert végétal et lutte contre l’érosion des sols

    –  Catégorie 3 (Grandes  collectivités , plus de 100.000 habitants)

    * Quelimane (Mozambique) : Restauration de la mangrove de Quelimane

    * EThekwini Municipality  (Afrique du Sud) : Projet de reforestation de Buffelsdraai

    *Conseil Départemental de Tivaouane ( Sénégal) : Préservation d’un environnement agricole durable

    *Communauté Urbaine de Yaoundé ( Cameroun) : Projet d’Assainissement de Yaoundé

    Les neuf initiatives ci-dessus seront soumises au vote des 5000 délégués attendus du sommet Africités 2018 afin qu’ils désignent le vainqueur de chaque catégorie. Les votes seront effectués via l’application du sommet Africités 2018.

    Les neuf nominés sont totalement pris en charge par CGLU Afrique (une personne par collectivité) pour participer au sommet Africités du 20 au 24 novembre 2018. Un trophée sera remis à chaque lauréat lors du diner de gala du sommet Africités le 24 novembre 2018.

     

    “C’est la jeunesse qui doit siéger au sein des gouvernements locaux et centraux pour faire avancer la promotion des jeunes”, Mouhamadou Bamba KA, Conseiller Municipal de Keur Maba Diakhou, Sénégal

    Dans le cadre de l’engagement des jeunes dans le développement des villes et territoires durables en Afrique, Mouhamadou  Bamba Ka, Conseiller Municipal de Keur Maba Diakhou (Sénégal) et Coordonnateur Nationale de  African Youth for climate justice, s’adresse aux jeunes africains afin qu’ils s’impliquent dans la gouvernance locale  et interagissent avec les décideurs.

    Il se prononce au micro de CGLU Afrique  et  insiste sur l’importance d’impliquer les jeunes lors du prochain sommet Africités 8 ( Marrakech, 20-24 Novembre 2018).

    A Marrakech, pour la première fois le sommet  Africité abritera le forum des jeunes. Le Forum offre aux jeunes l’opportunité de proposer des idées nouvelles et d’imaginer l’avenir de l’Afrique et de leurs cités aux horizons 2030 et 2063.

    L’avenir de la jeunesse africaine : L’Afrique que nous voulons d’ici 2030

    Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique, en collaboration avec l’ONU-Habitat, l’ONUDC et l’UNESCO, organiseront le premier Forum des Jeunes au 8ème Sommet Africités qui se tiendra du 20 au 24 novembre 2018 à Marrakech, Maroc, sous le thème : «La transition vers des villes et territoires durables: le rôle des collectivités territoriales d’Afrique».  La conférence de presse conjointe d’annonce du forum est prévue ce 02 octobre 2018 au siège des Nations Unies à New York en marge de la 73e session ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

    Le sommet Africités est l’événement phare de l’organisation panafricaine Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU-Afrique) et se tient tous les trois ans dans l’une des cinq régions d’Afrique.

    Le Sommet Africités 2018 est organisé par CGLU Afrique sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en collaboration avec l’Association Marocaine des Présidents de Conseils Communaux (AMPCC), l’Association des Régions du Maroc et la Ville de Marrakech, et avec l’appui du Royaume du Maroc. Environ 5 000 participants sont attendus à l’événement, représentant tous les acteurs de la vie locale africaine ainsi que leurs partenaires d’autres régions du monde, y compris: les ministres africains de la fonction publique, du développement urbain et du logement, de la décentralisation et des collectivités locales; les dirigeants africains des collectivités locales et infranationales; les représentants des cadres des administrations locale, nationale et infranationale; les représentants du secteur privé; les organisations de la société civile; les autorités traditionnelles et morales africaines; les chercheurs et universitaires; les partenaires au développement et les agences de coopération internationale, entre autres.

    Reconnaissant le fait  que près de 70% de la population africaine a actuellement moins de 35 ans, CGLUAfrique a fait de la jeunesse une priorité pour le développement de l’Afrique locale. Pour s’assurer que la voix des jeunes soit entendue, CGLU Afrique s’est associé à l’ONU-Habitat, l’ONUDC et l’UNESCO pour organiser des programmes de développement et de leadership des jeunes.

    Pour célébrer ses 20 ans,  le Sommet Africités a donc déployé des efforts en vue de créer et d’inaugurer le Forum des Jeunes au cours de cette édition de 2018, afin d’amener les jeunes de tout le continent et de la diaspora à travailler en réseau, à partager leurs points de vue et à proposer des solutions novatrices qui créeront l’Afrique que nous voulons. Le Forum des Jeunes comporte un concours ouvert aux jeunes africains visant à récolter le maximum possible de nouvelles idées pour accélérer la transition vers des villes et territoires durables en Afrique, en ciblant l’Agenda 2030 des Nations Unies et l’Agenda 2063 de l’Union Africaine pour la réalisation de «L’Afrique que nous voulons» et les cinq grandes priorités «High Five» proposées par la Banque Africaine de Développement pour accélérer sa mise en œuvre.

    Le concours sélectionnera 20 jeunes africains qui seront invités à participer à des ateliers d’idéation et à un laboratoire de créativité composé d’un Cartoon Camp Challenge et d’un concours de Réalité Virtuelle, autour du thème «Imaginez un avenir durable pour l’Afrique et ses villes et territoires, en 2030 et 2063».

    Avec l’appui des partenaires, l’ONU-Habitat, l’ONUDC et l’UNESCO ; les jeunes seront également invités de tout le continent et de la diaspora à participer aux ateliers, aux forums de discussion et aux side events qui explorent les cinq domaines :

    • L’autonomisation économique et sociale
    • L’éducation et le renforcement des capacités
    • La bonne gouvernance, l’intégrité et la lutte contre la corruption
    • L’entrepreneuriat, l’emploi et la création d’emplois
    • La prévention de la criminalité urbaine et les villes plus sûres (en abordant la santé et le bien-être des populations de jeunes dans les villes et les espaces urbains)

    A la fin du Sommet, nous aurons une stratégie de développement de la jeunesse et un ensemble de propositions de projets visant à répondre aux besoins des jeunes qui ont été identifiés pour eux et par eux.

    Vidéo de présentation du Laboratoire Créatif Africités.

     

    CONTACT MEDIA

     Pour plus d’information, veuillez contacter :

    Em Ekong: Tel: + 44 7801 701 675

    Email: eekong@uclga.org ou ekong.em@gmail.com

    CGLU Afrique lance l’appel à candidatures aux trophées Initiatives Climat pour Africités 2018

    Dans le cadre de l’organisation du sommet Africités 8, qui se tiendra sous le Haut Patronage de sa Majesté le Roi Mohammed VI, du 20 au 24 novembre 2018 à Marrakech, CGLU Afrique et l’association Initiatives Climat organisent les « Trophées Initiatives Climat 2018 – Collectivités Africaines ».Le thème du sommet Africités 2018 est : « La transition vers des villes et des territoires durables :  le rôle  des collectivités territoriales d’Afrique».

    Pour concourir, une collectivité peut soumettre ses initiatives les plus innovantes en matière d’adaptation aux changements climatiques et d’atténuation de leurs effets.  La compétition est ouverte à trois catégories de collectivités locales :

    – Petites : moins de 20.000 habitants,

    – Moyennes : De 20.000 à 100.000 habitants

    – Grandes : Plus de 100.000 habitants.

    Pour concourir aux Trophées, il est nécessaire de soumettre une « Initiative Climat » en remplissant le formulaire en ligne disponible ici

    Ne pourront concourir pour les Trophées que les initiatives éligibles qui auront été mises en ligne sur le site internet. Il reviendra aux participants de s’assurer avoir reçu un accusé de réception pour toute initiative transmise aux coordinateurs via le site internet ou la messagerie électronique (initiativesclimat@gmail.com). Une collectivité ne peut concourir que dans une seule catégorie.

    Le jury procédera à la sélection de neuf nominés en raison de trois nominés finalistes pour chaque catégorie.  Les neuf initiatives retenues seront ensuite soumises aux délégués du sommet Africités 2018 pour la sélection du vainqueur de chaque catégorie.  Les neuf nominés sont pris en charge (une personne par collectivité) pour participer au sommet Africités du 20 au 24 novembre 2018. Un trophée sera remis à chaque lauréat lors du diner de gala du sommet Africités le 24 novembre 2018.

    Les candidatures doivent être adressées aux coordinateurs au plus tard le 29 octobre 2018, à minuit (heure GMT).

    Les noms des 9 collectivités sélectionnées seront communiqués par le jury  début novembre 2018.

    Consultez le règlement des Trophées.

    Prendre connaissance d’un modèle d’initiative déjà en ligne. 

    CGLU Afrique invite ses membres à participer activement en soumettant les initiatives menées par leurs collectivités en matière d’adaptation aux changements climatiques et d’atténuation aux effets du changement climatique.

    Pour tout renseignement complémentaire : initiativesclimat@gmail.com; gyomi@uclga.org

     

    Seconde Session de Formation Internationale “Métier Coach Territorial”

    L’Académie Africaine des Collectivités Territoriales de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique/ALGA) démarre la Seconde Session de Formation Internationale “Métier Coach Territorial” du 24 au 29 septembre 2018 dans la Station Balnéaire de Saïdia, en Partenariat avec le Conseil de la Région de l’Oriental, l’Agence de l’Oriental et l’Université Mohammed Ier d’Oujda.

    Après la première session de formation “Métier Coach Territorial” qui s’est déroulée du 23 avril au 2 mai 2018 au Campus Universitaire de Transfert de Compétences et d’expertises de l’UMP Oujda, les 25 participants ont effectué leurs stages pratiques durant la période de l’été 2018 dans 10 pays d’Afrique.

    Cette formation de niveau international accueille 25 participants dont 16 participants en provenance de 9 pays africains (1 du Burkina Faso, 2 du Cameroun, 1 des Comores,  2 de Côte d’Ivoire, 1 de Djibouti, 4 du  Mali, 1 du Niger, 3 du Sénégal, 1 Togo). Les 9 autres participant(e)s sont issu(e)s de Rabat (Ville de Rabat et ALGA), de Paris (MRE) et de la Région de l’Oriental (6 bénéficiaires du Conseil Régional de l’Oriental, de la Ville d’Oujda et du CHU).

    Le métier de Coach Territorial est nouveau, la philosophie de travail l’est tout autant. Le parcours a été conçu en intégrant les dernières recherches en coaching, en accompagnement du changement, en ingénierie territoriale, en neurosciences et en sciences du comportement humain.

    L’objectif de ce parcours métier est de créer un pool de compétences africaines francophones apte à accompagner les Collectivités Territoriales.

    Pour les Collectivités Territoriales africaines, le Coaching Territorial constitue un puissant levier contribuant à la mise en œuvre des nouveaux Agendas mondiaux, notamment les Objectifs du Développement Durable, en particulier l’ODD 11 «Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables» et l’ODD 16 «Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes», le Nouvel Agenda Urbain et l’Agenda du Climat.

    Le Collège du Coaching Territorial s’inscrit dans le cadre de l’offre de formation continue de ALGA et donne l’opportunité aux participant(e)s d’acquérir des compétences sur le métier de coach territorial, de démultiplier leur expertise, de partager leurs expériences. Elle est organisée par CGLU-Afrique/ALGA, en Partenariat avec le Conseil de la Région de l’Oriental – pionnière dans ce domaine-, l’Agence de l’Oriental et l’Université Mohammed 1er d’Oujda (UMP) d’Oujda, la Willaya de l’Oriental, le Centre d’Excellence Coaching Territorial de la Région Oriental et la Coopération Belge via l’Organisation Echos Communication

    Cette formation s’achèvera par une Cérémonie de Clôture de ce Programme de formation le Samedi                            29 Septembre 2018, à Saïdia, en présence de tous les Partenaires et de la presse. Une occasion de présenter et de valoriser cette Seconde Promotion africaine et surtout de valoriser un Partenariat solide et solidaire.

    Un évènement spécial sera aussi organisé le 22 Novembre 2018 pour tous les Coachs Territoriaux d’Afrique lors du 8ème Sommet Africités prévu à Marrakech, www.africities.org