Culture et Arts, accélérateurs de progrès, Maison Dentsu soutient les Capitales Africaines de la Culture

S.M. le Roi Mohammed VI,

28ème sommet de l’Union africaine (UA) à Addis-Abeba, 31 janvier 2017.

« Pendant longtemps, nous avons tourné notre regard ailleurs, pour prendre une décision, un engagement… N’est-il pas l’heure de faire cesser ce tropisme ? N’est-il pas l’heure de nous tourner vers notre continent ? De considérer ses richesses culturelles, son potentiel humain ? L’Afrique peut être fière de ses ressources, de son patrimoine culturel, de ses valeurs spirituelles et l’avenir doit porter haut et fort cette fierté́ naturelle ! »

Sous l’impulsion de l’organisation panafricaine « Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique » (CGLU Afrique), et parrainé par l’Union Africaine, les Capitales Africaines de la Culture ont pour ambition de fédérer, promouvoir et accélérer toutes les énergies créatives de l’Afrique.

Art, culture, design, mode, innovation, économie durable et solidaire… Forte d’un patrimoine culturel d’une profondeur unique, les Capitales Africaines de la Culture souhaitent affirmer le rôle de premier plan que l’Afrique jouera dans l’invention de nouveaux modèles de développement, pour l’avenir du continent autant que pour le monde.

En connectant acteurs privés et publics, les Capitales Africaines de la Culture sont un écosystème indépendant, autonome et durable créé par les Africains à destination de tous les peuples et diasporas d’Afrique.

Lancé officiellement à Marrakech en 2020, le programme des Capitales Africaines de la Culture sera déployé sur l’ensemble du continent avec l’élection, tous les 3 ans, d’une nouvelle ville hôte.

Structuré autour de 42 chantiers stratégiques et actions locales, les Capitales Africaines de la Culture permettront d’accélérer la dynamique de réinvention culturelle, sociale, sociétale et économique Africaine tout en assurant un rayonnement continental et international aux initiatives développées.

Pendant douze mois, la ville hôte accueillera une série d’événements, de forums et de manifestations émanant de toute l’Afrique devenant ainsi le point de rassemblement de la créativité de tout un continent. En miroir, des villes partenaires accueilleront une programmation artistique développée par la ville hôte, assurant une dynamique globale et fédératrice au programme.

« Hier, la publicité faisant la culture, aujourd’hui c’est la culture qui fait la publicité. Cette conviction est au cœur de notre transformation et de celle de nos clients. Au travers de la Maison Dentsu, nous travaillons quotidiennement à construire des liens intimes entre les artistes et les marques pour inventer de nouveaux modèles. Nous sommes persuadés que les Capitales Africaines de la Culture permettront d’accélérer la transformation et le rayonnement international du continent Africain. Le groupe Dentsu est extrêmement fier d’apporter son soutien à cette initiative » précise Thierry Jadot, Président Dentsu Aegis Network France et MENA.

Une soirée de présentation des Capitales Africaines de la Culture sera organisée le 16 janvier prochain à la Maison Dentsu et regroupera des acteurs majeurs de la culture, des Arts et de l’économie autour d’une exposition des œuvres de Leila Alaoui réalisée par Galleria Continua sous le patronage de la Fondation Leila Alaoui et la direction artistique de Anissa Touati et Thomas Erber.

Lors de cet évènement, Thierry Jadot accueillera Jean Pierre Elong Mbassi, Président du comité d’organisation des Capitales Africaines de la Culture et Secrétaire Général de la CGLU Afrique, Monsieur Chakib Benmoussa, Ambassadeur de S.M. le Roi Mohammed VI en France ainsi que Mahi Binebine, Président d’honneur du comité d’organisation Marrakech 2020.

Le communiqué est disponible en PDF ici

 

À propos des Capitales Africaines de la Culture.

Le programme des Capitales Africaines de la Culture est élaboré par l’organisation panafricaine « Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique » (CGLU Afrique) qui rassemble 48 associations nationales de collectivités territoriales issues de toutes les régions d’Afrique, ainsi que 2 000 villes comptant plus de 100 000 habitants. CGLU Afrique représente donc plus de 350 millions de citoyens africains. CGLU Afrique est notamment à l’origine du sommet « Africités », le plus grand rassemblement démocratique du continent.

Les Capitales Africaines de la Culture sont aussi accompagnées par des partenaires institutionnels : le Département des Affaires Sociales de la Commission de l’Union Africaine, la Commission Européenne, l’UNESCO, le Groupe des États ACP.

La première édition Marrakech 2020 a été confiée à un comité d’organisation tripartite composé de représentants de CGLU Afrique, de la Commune de Marrakech et du Conseil Régional de Marrakech Safi dont la présidence est assurée par Monsieur le Wali de Marrakech-Safi.

Contacts :

Khalid Tamer

Directeur Général des Capitales Africaines de la Culture

+212 6 61 61 88 82

+33 6 85 72 45 41

Claire Le Goff

Chargée des Programmes pour les Capitales Africaines de la Culture

+ 212 6 61 58 59 82

À propos de Maison Dentsu :

Résidence artistique, lieu d’exposition et de création, Maison Dentsu est un espace dédié à la réinvention des marques par l’Art et la culture.

Au travers de cette Maison, le groupe Dentsu, crée une passerelle intime entre ses clients et un réseau international de designers, artistes et innovateurs visionnaires, avec l’ambition de développer l’autorité culturelle des marques et leur capacité d’influence.

 

Contact Presse :

Cédric Galonské

Associate Director Luxury Division

cedric@dmmediapr.com

T: +33 (0)1 40 26 55 55

 

À propos de la Fondation Leila Alaoui :

La Fondation Leila Alaoui a été créée en mars 2016 pour assurer l’archivage, la conservation et la diffusion de l’œuvre de Leila Alaoui. Photographe et vidéaste engagée, Leila Alaoui explorait les thèmes de la migration, de la construction des identités et des diversités culturelles.

Elle a œuvré à travers son travail à mettre en avant les oubliés de la société et leur redonner une part de leur dignité. Emportée par le terrorisme en janvier 2016 à Ouagadougou, son art et ses combats sont désormais portés par la Fondation Leila Alaoui.