Articles

Africités 2015 : Election de la nouvelle présidente du Réseau des Femmes Elues locales d’Afrique

Les femmes élues locales d’Afrique ont tenu leur assemblée élective générale au cours de la matinée du 1er décembre 2015 qui marque le troisième jour du Sommet Africités 7 se tenant à Johannesburg, Afrique du Sud.

La session (SU-15) intitulée « Femmes élues locales-Une nouvelle vision » a vu la participation d’un bon nombre de femmes élues venues de toute l’Afrique. La session a été organisée autour de deux axes principaux à savoir, le renouvellement des instances du REFELA ainsi que la présentation d’une nouvelle vision pour le réseau à presque 5 ans de sa création le 8 mars à Tanger, Maroc.

Le panel était constitué de Mme. Fatimetou Mint Abdel Malick qui a présidé la session, de Mme. Célestine Ketcha Courtès du REFELA Afrique Centrale, de Mme. Maria Helena Jose Correia Langa du REFELA Afrique Australe, de Mme. Fatna Khiel et de Mme. Milouda Hazeb du REFELA Afrique du Nord. La session a été facilitée par Mme. Malicka Ghefrane.

En première partie de la session, la présidente sortante, Mme. Fatimetou Mint Abdel Malick, a présenté le rapport moral de sa présidence et le rapport d’activité du bureau sortant. Une présentation qui a suscité l’admiration de toutes les élues présentes qui n’ont pas raté l’occasion de féliciter Mme. Mint Abdel Malick pour son travail remarquable autant que présidente du REFELA.

La nouvelle vision du REFELA selon sa présidente sortante doit être orientée vers une approche plus concrète se traduisant par des actions sur le terrain pour venir en aide à toutes les femmes en Afrique. Elle a aussi insisté sur l’importance de conclure des partenariats avec les partenaires internationaux et nationaux afin de porter la voix des femmes dans les sphères de la gouvernance.

Ensuite, la présidente sortante a annoncé l’élection de Mme. Célestine Ketcha Courtès du REFELA Afrique Centrale autant que nouvelle présidente du réseau des femmes élues locales. Mme. Ketcha Courtès s’est engagé à continuer sur la lancée de Mme. Fatimetou Mint Abdel Malick qui a su hisser le REFELA au rang international.

La nouvelle présidente n’a pas raté l’occasion de présenter ses remerciements les plus profonds à M. Jean Pierre Elong Mbassi, Secrétaire Général de CGLU Afrique pour son soutien et appui aux femmes élues locales. Elle a aussi tenu à remercier le staff de CGLU Afrique pour tous ses efforts.

 

Mise en place du Réseau des Femmes Elues Locales-REFELA au Gabon

Du 2 au 5 septembre 2015, une délégation des femmes Maires titulaires du Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique du Cameroun (REFELA-CAM) s’est rendue à Libreville, Gabon, à l’invitation du Maire de la ville, Mme. OSSOUKA RAPONDA Rose Christiane.

 

La délégation était conduite par Mme. KETCHA COURTES Célestine, Maire de la Commune de Bangangte, Vice-présidente du REFELA/Afrique Centrale et Présidente du REFELA-Cameroun, et se composait de Mme. AMOUGOU NOMA Régine, Vice-présidente du REFELA-CAM et Maire de Yaoundé 4e, ainsi que de Mme. Bi-BONGWA Caroline, Maire de Bamenda 1er.

L’installation officielle du Bureau du REFELA-Gabon a été effectuée par Mme. KETCHA COURTES Célestine en présence (entre autres) du Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de l’Immigration et de la Décentralisation gabonais, de la Présidente mondiale des Femmes Maires et Maire de Paris, Mme. Anne HIDALGO, des membres de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) ainsi que des membres de l’Union Européenne.

Ainsi, le Bureau du Réseau REFELA-Gabon est composé de cinq Vice-présidentes représentant chacune une région d’Afrique et qui élisent la Présidente du Réseau des Maires du continent. Par ailleurs, chaque Vice-présidente est responsable de la mise en place du réseau dans son pays ainsi que dans les pays de la région.

Le bureau du réseau installé au Gabon se compose de :

  • •Commissaire aux comptes adjointe : Mme. Bousiengui Elisabeth, Maire de Mimongo ;
  • •Commissaire aux comptes : Mme. Waveladjina Malali Séraphine, Maire de Malinga ;
  • •Trésorière adjointe : Mme. Itso Pault Mouwandji Stéphanie, Maire de Koulamoutou ;
  • •Trésorière : Mme. Mapangou Moucani Maïté, Maire de Ndendé ;
  • •Secrétaire Générale adjointe : Mme. Ankoubou Marie Sylvie, Maire d’Okondja ;
  • •Secrétaire Générale : Mme. Boumba Louev Clotilde Chantal, Maire de Gamba ;
  • •2e Vice-présidente : Mme. Mbagou Jeanne, Maire Owendo ;
  • •1ère Vice-présidente : Mme. Biviga Boussougou Viviane, Maire de Tchibanga ;
  • •Présidente : Mme. Ossouka Raponda Rose Christiane, Maire de Libreville.

 

Rencontre du Réseau des femmes élues locales d’Afrique (REFELA)

La rencontre des femmes élues locales d’Afrique (REFELA) s’est tenue à Rabat, Maroc, du 12 au 14 avril 2015. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du partenariat stratégique développé au Maroc entre le Réseau des femmes élues locales d’Afrique, le Bureau Multi Pays pour le Maghreb de l’ONU-Femmes et la Direction des cadres administratifs et techniques du Ministère de l’Intérieur.

Elle s’inscrit également dans le cadre du projet de partenariat développé en 2013 entre le Bureau Multi-Pays pour le Maghreb de l’ONU-Femmes et la Direction générale des collectivités locales du Ministère  de l’Intérieur pour la promotion de la participation des femmes à la gestion des affaires locales et le renforcement de la gouvernance territoriale sensible au genre.

Il s’agissait au cours de cette rencontre d’encourager des échanges basés sur le partage des concepts fondamentaux ainsi que des bonnes pratiques, relatifs à la mise en réseau et à la planification et budgétisation sensibles au genre et de recréer un espace de dialogue et de plaidoyer pour le renforcement du leadership féminin au niveau local et régional.

Les objectifs spécifiques étant de :

  • •Réaliser le bilan des activités du REFELA et définir son plan d’action pour l’année 2015 ;
  • •Promouvoir le réseautage des femmes élues locales au niveau régional et des pays ;
  • •Échanger des expériences et des bonnes pratiques entre les femmes élues locales de l’Afrique en question de budgétisation sensible au genre.

La séance d’ouverture de la rencontre a connu la participation de M. Abdellatif Bencherifa, Wali Directeur Général des Collectivités Locales et M. Abdelouahhab El Jabri, Gouverneur Directeur de la formation des cadres administratifs et techniques du Ministère de l’Intérieur marocain, M. Souleymane Idrissa Maiga, Directeur de cabinet et des opérations-CGLU Afrique qui s’est exprimé au nom de M. Jean Pierre Elong Mbassi, Secrétaire Général de CGLU Afrique, Mme. Fatimattou Mint Abdel Malick, Présidente du REFELA et Mme. Leila Rhiwi, Représentante de l’ONU-Femmes, Maghreb.

La séance d’ouverture a été suivie par la réunion du bureau du Bureau Exécutif du REFELA dont l’ordre du jour portait sur :

  • •L’adoption du compte rendu de la réunion du bureau du REFELA à Nouakchott ;
  • •La présentation de la déclaration et recommandations du Bureau Exécutif ;
  • •La présentation des activités de la présidente du REFELA ;
  • •La présentation et la discussion de la nouvelle vision du réseau ;
  • •Les préparatifs de la troisième assemblée générale élective du REFELA ;
  • •La mobilisation pour le Sommet Africités 2015.

Des travaux de groupe se sont déroulés par la suite pour identifier les actions nécessaires à la dynamisation régionale du REFELA ainsi qu’à la mise en place et le renforcement des capacités du réseautage des femmes élues locales par pays (le cas du Togo, du Cameroun, de la Mauritanie et du Maroc).

Le 2ème jour de la rencontre a été marqué par des échanges d’expériences et de bonnes pratiques sur la budgétisation sensible au genre dont notamment l’expérience du Ministère de l’Economie et des Finances en la matière.

Pour plus d’informations sur l’expérience marocaine en matière de budgétisation sensible au genre, cliquez ici.

Et sur la promotion du leadership féminin au niveau des collectivités territoriales au Maroc, cliquez ici.

 

La Présidente du REFELA désignée « Championne Globale » dans le cadre de la prévention des risques de catastrophes

Le 15 mars 2015, le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a rendu hommage à un groupe de politiciens de différents pays du monde qui s’efforcent de réduire les risques de catastrophes.

Parmi ces champions, Mme. Fatimetou Abdel Malick, Présidente du Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique et Maire de la commune de Tevragh-Zeina, Mauritanie, a représenté le continent africain et le REFELA.

Cette rencontre s’est déroulée dans le cadre de la Conférence mondiale sur la réduction des risques de catastrophes qui se tient actuellement à Sendai au Japon et qui traite de la question vitale de la réduction et prévention des risques des catastrophes naturelles qui détruisent les vies des populations.

Le Secrétaire Général a ainsi insisté sur le rôle primordial que jouent ces officiels au vue de leurs prérogatives professionnelles autant que maires.

De plus amples informations sur cette rencontre et la Conférence en général sont disponibles en anglais ici.

 

Séminaire national de renforcement des capacités des Femmes Elues Locales au Cameroun

Sous le haut patronage du Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation camerounais (MINAT) et en partenariat avec CGLU Afrique

et les partenaires de le Coopération Allemande GIZ, PNDP et le FEICOM, un séminaire a été organisé à Yaoundé les 10 et 11 juin 2014 sur le thème: « Renforcement des capacités des Femmes Elues Locales au Cameroun ».

Ce séminaire a permis à la soixantaine de femmes participantes (entre autres maires titulaires, maires adjointes, sénatrices, députés, cadres supérieures) d’échanger sur les acquis et défis de l’accès des femmes aux postes électifs, de partager leurs expériences réussies aux différents niveaux de postes de décision, et d’identifier les stratégies permettant de renforcer le rôle de leadership des femmes élues dans la gestion des affaires communales et de contribuer à l’augmentation de la participation et de leur représentativité aux postes électifs.

Un des résultats de ce séminaire a été la mise en place du Réseau des Femmes Elues Locales du Caméroun « REFELA-CAM » démembrement du réseau Africain REFELA.

A cette occasion, un bureau exécutif national de 10 membres a été mis en place.

Déclaration de Yaoundé

 

3è forum des femmes maghrébines

Le réseau des Femmes Elues Locales (REFELA) a été invité à prendre part  au 3è forum des femmes maghrébines.

Mme. Celestine Ketcha Courtes, maire de Bangangté (Cameroun) et Vice-Présidente du REFELA pour l’Afrique Centrale et Mme. Fatna EL KIHEL membre du Bureau du REFELA et présidente de la commune urbaine Arbaoua (Maroc) ont représenté REFELA à ce 3è forum.
Sous le thème “Formation et renforcement des compétences pour promouvoir le leadership féminin et réaliser le développement dans le cadre de l’Unité maghrébine”, cette rencontre tenue du 21 au 24 mai à Lâayoune (Maroc) a été organisée par L’Association Sakiat El Hamra pour la renaissance féminine en partenariat avec la direction générale des collectivités locales du Maroc et avec le soutien de la wilaya de la région Laâyoune-Boujdour-Sakiat El Hamra (Maroc), CGLU Afrique, le REFELA et l’Agence pour la Promotion et le Développement économique et social des Provinces du Sud du Royaume du Maroc.
En marge de cette manifestation, s’est tenue la 3è édition du cycle de conférences régionales territoriales de la région Laâyoune-Boujdour-Sakiat El Hamra sur le thème “Promotion du leadership féminin au niveau des collectivités territoriales”.