Promotion du genre

Résumé REFELA

Le parcours de CGLU Afrique en vue d’une Afrique pleinement décentralisée et unifiée devait aborder la question de la participation des femmes. Si 50% de la population africaine n’est pas incluse dans le processus, alors la construction de l’unité ne pourra jamais être une réalité. Les membres de CGLU Afrique ont encouragé le secrétariat à s’engager et à soutenir les femmes en tant que représentantes au niveau des collectivités locales et c’est ainsi que le Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique (REFELA) a été créé.

Suite à la tenue du premier forum des femmes élues locales, à Tanger, au Maroc, du 8 au 11 mars 2011, le Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique (REFELA) a été créé. REFELA est devenu une partie intégrante de CGLU Afrique et représente les femmes élues locales au sein de la Commission mondiale des femmes de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU Femmes).

Grâce au réseau, les membres de REFELA abordent les questions de CGLU Afrique en échangeant des idées et des informations et en participant activement aux débats. Ces dialogues impliquent des discussions sur des questions concernant spécifiquement les femmes élues locales en Afrique, ainsi que des questions plus larges autour de la gouvernance locale dans son ensemble. Les membres de REFELA font partie de la commission permanente de CGLU Afrique et utilisent leur position unique en vue de rehausser le profil du réseau et conduire des campagnes sur les questions de développement affectant les municipalités et les villes.

Toutes les femmes exerçant un rôle électif, ou qui ont été nommées à des fonctions similaires au sein d’une communauté africaine locale, peuvent adhérer à REFELA. Le réseau est composé de femmes élues locales issues des cinq principales régions d’Afrique: Afrique du Nord, Afrique de l’Ouest, Afrique de l’Est, Afrique Centrale et Afrique Australe.

Mrs Celestine Courtes Ketcha

Présidente du Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique (REFELA), Maire de Bangangté, Cameroun.

Structure du REFELA

Au niveau continental

REFELA reflète l’architecture de CGLU Afrique et est structuré comme suit:

  • Une Assemblée Générale se tient tous les 3 ans en marge du Sommet Africités, la plateforme de dialogue la plus importante sur la Décentralisation et la Gouvernance Locale organisée en Afrique, qui est l’événement phare de CGLU Afrique;
  • Un Bureau élu par l’Assemblée générale, composé de 15 membres, 3 pour chacune des 5 régions d’Afrique;
  • Une Présidence élue parmi les membres du Bureau, et composée de 5 Vice-Présidents, 1 pour chacune des 5 Régions d’Afrique, parmi lesquelles le Président de REFELA est élu.
  • Le mandat des membres du Bureau et de la Présidence est de trois ans.
  • La Présidente de REFELA est actuellement Mme Célestine Ketcha Courtes, Maire de Bangangté, Cameroun.
  • Selon la Constitution de CGLU Afrique, le Président de REFELA est membre Ex-Officio du Comité Exécutif Africain de CGLU avec plein droit de vote.
  • Les membres du Bureau REFELA représentent l’Afrique au sein du Comité permanent sur l’égalité des sexes de l’Organisation mondiale des villes et des gouvernements locaux unis (UCLG) dont le siège est à Barcelone, en Espagne.

Au niveau national

  • Sous la direction du vice-président de REFELA dans chaque région, une identification systématique des femmes maires, des dirigeants ou des élus des gouvernements infranationaux et locaux est menée dans chaque pays africain de la région (régional, provincial, département, district et ville). niveaux) pour constituer le Chapitre National de REFELA.

Cliquez ici pour plus d’informations sur le Collège “Femmes et Territoires” d’ALGA

  • Les Chapitres nationaux de REFELA sont le Comité permanent sur l’égalité des sexes des Associations nationales des gouvernements locaux.

Le Secrétariat Général de CGLU Afrique au siège de CGLU Afrique à Rabat, au Maroc, joue le rôle de Secrétariat du REFELA.

Nos Campagnes

Blog et Actualités

Le 15 mars 2015, le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a rendu hommage à un groupe de fonctionnaires qui s’efforcent en vue de réduire les risques de catastrophes naturelles.

Parmi ces champions, il y a Mme Fatimetou Abdel Malick, Présidente du Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique (REFELA) et Maire de Tevragh-Zeina en Mauritanie, qui  représentait l’Afrique et REFELA.

La Maire de Victoria, Jacqueline Moustache-Belle, a été nominée pour le Prix Mondial 2014 des Maires .

Il a été décerné à Mme. Nassénéba Touré le Prix d’août 2014 du Meilleur Maire de la Côte d’Ivoire

Ketcha Courtes, Maire de la Municipalité de Bangangte, a reçu un Prix d’Excellence lors de la cérémonie 2014 de remise des Prix Champion du Service Public décernés par l’ONU  pour son travail sur un projet durable dans le secteur de l’eau et de l’assainissement.

Séminaire national de renforcement des capacités pour les femmes élues locales du Cameroun

Prendre des Mesures

Plan d’action qui définit le rôle de REFELA:

Axe 1: Positionnement, mise en œuvre et renforcement des valeurs de REFELA et de la Commission des Femmes de CGLU

  • Objectif: Affirmer la position de REFELA à travers une bonne gestion, des stratégies médiatiques efficaces et des programmes de renforcement des capacités.

Axe 2: Promouvoir le leadership et la représentation des femmes dans la politique et la bonne gouvernance

  • Objectif: Promouvoir et soutenir la représentation politique des femmes au sein des communautés locales, et encourager leur contribution au processus de décentralisation par la mise en place de mécanismes de réseautage, de négociation, de renforcement des capacités et de lobbying.

Axe 3: Contribution de REFELA à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) en Afrique, en particulier l’ODD 5.

  • Objectif: Assurer la contribution du réseau à la réalisation des ODD, en particulier l’ODD 5, à travers le partenariat des entreprises sociales, du gouvernement et des communautés locales.

Faire un Don

Aidez REFELA à amasser des fonds pour soutenir nos campagnes pour #AfricanCities. Votre don aidera les femmes de certaines villes et municipalités à trouver un abri pour les enfants des rues, à renforcer leurs capacités et à aider les femmes à améliorer leurs moyens de subsistance et à acquérir des compétences en leadership qui renforceront les capacités des communautés.