Appel à candidatures -Consultant pour l’élaboration et la mise en place d’un Pôle Accréditation et Assurance Qualité des Instituts et Programmes de formation Ciblant les Collectivités Territoriales Africaines

CGLU Afrique lance un appel à candidatures le recrutement d’un (e) consultant (e) chargé (e) de l’élaboration et la mise en place d’un Pôle Accréditation et Assurance Qualité des Instituts et Programmes de formation Ciblant les Collectivités Territoriales Africaines au niveau de son académie africaine des collectivités territoriales (ALGA).

Les termes de références sont disponibles ici.

Soumission

Cet appel à consultation est ouvert aux bureaux d’études ou groupement de consultants. Les soumissionnaires intéressé(e)s sont invité(e)s à envoyer leur dossier de soumission, aux adresses suivantes :

– par poste : Adresse : Secrétariat Général de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique), N° 22 Rue Essaadiyine, Quartier Hassan, CP 10020, Rabat, Maroc,

– par email :  nzarrouk@uclga.org et Fchabi@uclga.org

Deadline : 15 Septembre 2021 à 16h30, GMT+1

Avis d’appel d’offres pour le recrutement d’un consultant pour l’appui à la formulation d’une requête de Readiness auprès de « Green Climat Fund » (GCF) en faveur des collectivités territoriales des pays de l’UEMOA par l’intermédiaire de CGLU Afrique

 

Consultez :

  1.  L’avis de marché de services ici .
  2. Les instructions aux soumissionnaires ici

Deadline: 30 mai  2021. 

Appel à candidature pour le recrutement d’un(e) Consultant(e) pour la rédaction de la “Charte des collectivités territoriales pour l’égalité de genres en Afrique”. (Deadline 30 avril 2021)



Le projet de rédaction de la « Charte des collectivités territoriales pour l’égalité de genres en Afrique » s’inscrit dans la cadre de la mise en œuvre du partenariat tripartite qui lie Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique) et son Réseau des Femmes Élues Locales d’Afrique (REFELA), le Conseil des Communes et Régions d’Europe et Platforma (CCRE/PLATFORMA) et l’Organisation Mondiale, Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), dans le cadre du « Pacte Afrique-Europe de Marrakech pour l’égalité locale » adopté lors de la 8è édition du Sommet Africités à Marrakech, en novembre 2018, visant à coopérer pour avancer sur les questions de l’égalité entre les femmes et les hommes dans la vie locale en Afrique.

La mise en œuvre du « Pacte », est le fruit d’une coopération et d’un engagement commun qui nécessite une mobilisation et des échanges continus aboutissant à l’élaboration de la « Charte ».

Dans ce cadre, plusieurs stratégies ont été mises en place dont la création de deux (2) mécanismes de concertation, de réflexion, et de suivi de la réalisation des objectifs du Pacte. Il s’agit, en l’occurrence, du Comité Afrique-Europe d’appui à la rédaction de la Charte, et du Groupe de Travail technique de REFELA-CGLU Afrique. Afin de garantir le caractère participatif de la démarche d’élaboration de la Charte, une Consultation en Ligne a été lancée par le REFELA-CGLU Afrique en juillet 2019, ayant pour objectifs de :

– Concrétiser l’approche participative, en associant un grand nombre de personnes au projet de rédaction de la « Charte ». Cette consultation en ligne a ciblé les gouvernements locaux africains, des Associations nationales de collectivités locales, membres de CGLU-Afrique, des organismes institutionnels et associatifs locaux et nationaux d’Afrique. Il a ciblé également les gouvernements locaux, organismes nationaux et internationaux d’Europe ;

– Recueillir un ensemble d’opinions, d’orientations et de conseils visant à informer l’élaboration de la « Charte ».

OBJECTIFS DE LA MISSION

Les principaux objectifs de la mission sont :

• Élaborer la Charte, du premier draft au texte final qui sera adopté par les collectivités territoriales africaines ;

• Organiser avec les élu(e)s locaux, expert(e)s de la société civile et partenaires, des ateliers de concertation pour permettant de recueillir des avis et suggestions sur les drafts produits jusqu’au produit final de la charte ;

• Doter les collectivités territoriales africaines d’un cadre juridico-politique et technique encadrant la promotion de l’égalité des genres, adapté à leur contexte et échelle d’action et à leurs compétences spécifiques.

Consultez l’intégralité des termes de référence ici

Lancement de l’appel à manifestation d’intérêt pour la campagne des villes africaines favorables à l’autonomisation économique des femmes

Avis de Recrutement : Staff de l’Académie Africaine des Collectivités Territoriales (ALGA)

 

 

CGLU Afrique  lance un appel à candidature pour rejoindre le staff de son’Académie Africaine des Collectivités Territoriales (ALGA).

Les deux postes à pourvoir sont:

  • Chef du Pôle Accréditation, Labellisation et Assurance Qualité
  • Chef du Pôle Observatoire des Ressources Humaines des Collectivités Territoriales en Afrique 

Pour avoir toutes les informations nécessaires pour postuler à l’un des postes proposés : le profil demandé, les missions, les tâches, les compétences requises, … les candidat(e)s intéressé(e)s sont invités à cliquer sur le document ici et le lire attentivement.

Le dossier de candidature pour chacun des postes devra obligatoirement inclure :

-Une lettre de motivation indiquant les raisons pour lesquelles le/la postulante estime
qu’il/elle est le/la meilleur(e) candidat(e) pour le poste publié et faisant état de ses
prétentions salariales ;
-Un Curriculum vitae détaillé ;
-Des copies certifiées conformes des diplômes et certificats de travail ;
– Les références professionnelles ;
-Une photo d’identité.
Un/une candidat(e) ne peut postuler à plus d’un seul poste.

Les demandes doivent être adressées au : Secrétaire Général de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU-Afrique) avant le 31 mars 2020 aux adresses e-mail suivantes : info@uclga.org & najat_zarrouk@yahoo.fr ou l’adresse postale suivante : Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU-Afrique), 22 Rue Essaadyine, Quartier Hassan, Code Postal 10020 Rabat, Maroc, en vous priant de bien vouloir spécifier en objet « Recrutement du Staff ALGA ».

AVIS DE MARCHÉ DE SERVICES Avis d’appel d’offre pour la fourniture de prestation de traduction pour le compte du Secrétariat Général de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU-A) dans le cadre de ses activités annuelles

Lieu d’exécution : Rabat, Maroc
N/Réf : N° AO/SOCIETES DE GARDIENNAGE–CGLU-A/2019

1. Procédure
Restreinte

2. Pouvoir adjudicateur
Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique

SPÉCIFICATIONS DU MARCHÉ

3. Nature du marché
Prix unitaire

4. Description du marché
Prestations de services de gardiennage, comprenant, mais non exclusivement, le gardiennage, la sécurite du Secrétariat de CGLU-A dans le cadre de son fonctionnement annuel, la surveillance des locaux du Secretariat, et d’autres services de gardiennage connexes, si nécessaires.

5. Nombre et intitulé des lots
Lot unique

6. Budget maximal
MAD 350 000

CONDITIONS DE PARTICIPATION

7. Éligibilité
La participation au marché est ouverte à toutes les personnes physiques ou morales invitées à soumissionner par le pouvoir adjudicateur qui sont effectivement établies au Royaume du Maroc.

8. Nombre de candidatures
Une personne physique ou morale ne peut soumettre plus d’une candidature. Dans le cas où une personne physique ou morale soumettrait plus d’une candidature, toutes les candidatures auxquelles cette personne participe seront rejetées.

9. Interdiction des alliances entre des soumissionnaires retenus sur la liste restreinte.
Toute offre reçue de la part de soumissionnaires comprenant des sociétés autres que celles mentionnées sur les formulaires de candidature ayant servi à l’établissement de la liste restreinte sera éliminée de la présente procédure restreinte, sauf si le pouvoir adjudicateur l’autorise au préalable. Les candidats invités à soumissionner ne peuvent ni s’associer ni établir de relations sous-contractuelles entre eux concernant le marché en question.

10. Possibilités de sous-traitance
La sous-traitance n’est pas autorisée

Lire la suite ici

AVIS DE MARCHÉ DE SERVICES Avis d’appel d’offre pour la fourniture de gardiennage pour le compte du Secrétariat Général de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU-A) dans le cadre de son fonctionnement annuel

Lieu d’exécution : Rabat, Maroc
N/Réf : N° AO/SOCIETES DE GARDIENNAGE–CGLU-A/2020

1. Procédure

Restreinte

2. Pouvoir adjudicateur

Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique

SPÉCIFICATIONS DU MARCHÉ

3. Nature du marché

Prix unitaire

4. Description du marché

Prestations de services de gardiennage, comprenant, mais non exclusivement, le gardiennage, la sécurite du Secrétariat de CGLU-A dans le cadre de son fonctionnement annuel, la surveillance des locaux du Secretariat, et d’autres services de gardiennage connexes, si nécessaires.

5. Nombre et intitulé des lots

Lot unique

6. Budget maximal

MAD 350 000

CONDITIONS DE PARTICIPATION

7. Éligibilité

La participation au marché est ouverte à toutes les personnes physiques ou morales invitées à soumissionner par le pouvoir adjudicateur qui sont effectivement établies au Royaume du Maroc.

8. Nombre de candidatures

Une personne physique ou morale ne peut soumettre plus d’une candidature. Dans le cas où une personne physique ou morale soumettrait plus d’une candidature, toutes les candidatures auxquelles cette personne participe seront rejetées.

9. Interdiction des alliances entre des soumissionnaires retenus sur la liste restreinte.

Toute offre reçue de la part de soumissionnaires comprenant des sociétés autres que celles mentionnées sur les formulaires de candidature ayant servi à l’établissement de la liste restreinte sera éliminée de la présente procédure restreinte, sauf si le pouvoir adjudicateur l’autorise au préalable. Les candidats invités à soumissionner ne peuvent ni s’associer ni établir de relations sous-contractuelles entre eux concernant le marché en question.

10. Possibilités de sous-traitance

La sous-traitance n’est pas autorisée

lire la suite ici

PROLONGATION-Appel à Manifestation d’Intérêt : Fonds de Développement des Villes Africaines (maintenant Agence Territoriale Afrique)

Contexte et justification de l’Appel à Manifestation d’Intérêt

La population mondiale devrait atteindre 8,1 milliards en 2025, 9,6 milliards en 2050 et 10,9 milliards en 2100. C’est l’Afrique qui assurera plus de la moitié de la croissance de la population mondiale, passant de 2,4 milliards d’habitants en 2050 à 4,2 milliards en 2100. Avec une croissance démographique moyenne annuelle de 2,4%, soit la plus élevée du monde, la population africaine a doublé dans les trente dernières années alors que la population européenne par exemple n’a augmenté que de 15 % pendant la même période.

Les experts estiment qu’entre 1950 et 2050, la population urbaine de l’Afrique aura augmenté de 1,3 milliards d’habitants, soit plus que l’ensemble de l’augmentation de la population urbaine en Europe, Amérique latine, Amérique du Nord et Océanie réunies. Le continent africain est la région du monde qui s’urbanise le plus rapidement. Elle est en conséquence la région du monde dont les besoins en investissements de peuplement sont les plus importants.

L’Afrique compte actuellement trois (3) villes de plus de 10 millions d’habitants (Le Caire: 17,7 millions d’habitants; Lagos: 13,12 millions d’habitants; et Kinshasa: 11,58 millions d’habitants); 4 villes dont la population se situe entre 5 et 10 millions d’habitants; 49 villes qui ont une population de 1 à 5 millions d’habitants; 53 villes dont la population se situe entre 500.000 et 1 million d’habitants; et 85 villes ayant une population de 300.000 à 500.000 habitants. Ces villes produisent environ 60% du PIB du continent, et hébergent une classe moyenne qui devrait égaler celle de la Chine en 2020. Le poids économique de cette classe moyenne est présentement évalué à USD 700 milliards, et devrait atteindre USD 1700 milliards en 2030.

La population urbaine de l’Afrique se caractérise par son extrême jeunesse. L’âge médian de la population est de 19 ans. Comparé aux autres régions, le poids des jeunes dans la population des villes d’Afrique est à la fois un défi et une opportunité : défi de devoir former et intégrer dans la vie économique et sociale des milliers de jeunes alors que les possibilités d’emplois ne sont pas à la hauteur des attentes. Opportunité de disposer d’une force de travail nombreuse et de mieux en mieux formée grâce aux progrès de l’éducation, et qui est prête à s’investir pour exploiter les nombreuses potentialités dont le continent recèle. A la condition expresse que le continent sache mobiliser par an pendant les 10 à 15 prochaines années la somme de USD 80 milliards nécessaire pour mettre en place les infrastructures et services urbains qu’il faut pour assurer une gestion et un fonctionnement efficaces des villes du continent.

Les experts estiment la valeur ajoutée annuelle actuelle des villes d’Afrique à environ USD 51 milliards, et leur capacité annuelle d’endettement à USD 8 milliards. D’un autre côté le chiffre d’affaires annuel des 200 principales banques intervenant sur le continent est évalué à plus de USD 1000 milliards, et leur produit annuel net à environ USD 45 milliards. En d’autres termes, les villes d’Afrique interviennent désormais dans un environnement caractérisé par des marchés financiers en expansion et de plus en plus matures.

Le défi du financement des infrastructures et services urbains dans les villes d’Afrique doit donc pouvoir être relevé en partant de ce nouvel environnement favorable. C’est pour examiner cette possibilité qu’en collaboration avec FMDV, CGLU-A a organisé à Marrakech, Maroc, en décembre 2014, la Conférence REsolutions Afrique sur le thème “Financer les Villes Africaines: Agenda, Alliances et Solutions”. A l’issue des travaux, les participants qui
étaient principalement les maires et autorités territoriales du continent ont recommandé la mise en place d’un véhicule financier dédié au développement des villes d’Afrique, appelé Fonds de Développement des Villes Africaines (ACDF, African Cities Development Fund) (cf. Déclaration de Marrakech en Annexe 1.).

C’est en application de cette recommandation que CGLU Afrique a lancé l’initiative visant à définir les conditions de mise en place et les modalités de fonctionnement du Fonds de Développement des Villes d’Afrique. Un atelier de définition du format de ce véhicule financier a eu lieu les 30 et 31 octobre 2017 à Rabat au Maroc. En plus des directeurs financiers de grandes villes comme Port-Louis et Pretoria, étaient présentes des institutions comme la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), la Development Bank of Southern Africa (DBSA), la Bourse régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), la Caisse de Dépôts et de Gestion (CDG) du Maroc, la Direction Générale des Collectivités Locales du Ministère de l’Intérieur du Maroc, Moody’s, Bloomfield International, HSBC, l’Agence France Locale, Norges Kommunalbank, le Fonds d’Equipement Communal (FEC) du Maroc, le Dakar Municipal Finance Project et le Fonds d’Equipement et d’Intervention Communal (FEICOM) du Cameroun.

Cet atelier a permis de définir les contours que devrait prendre le véhicule financier proposé ainsi que le chemin critique de l’ensemble des tâches à exécuter en vue de la mise en place du Fonds de Développement des Villes africaines (maintenant Agence  Territoriale Afrique ), aussi bien pour la composante technique, que pour la composante politique. Cet atelier a aussi rappelé l’urgente nécessité de mettre en place le Club des premières villes intéressées à faire partie de l’Agence  Territoriale Afrique.

2 Présentation de l’appel à manifestation d’intérêt

Le présent appel à manifestation d’intérêt (AMI) a pour objet d’identifier les villes et collectivités territoriales d’Afrique qui souhaiteraient faire partie du Club fondateur de l’Agence Territoriale Afrique .

L’Agence Territoriale Afrique est conçue comme un fonds coopératif des principales villes d’Afrique (une vingtaine de villes au départ) qui s’engageraient à faire chacune une mise initiale pour le fonds de 100.000 Euros. Cette mise de fonds initiale devrait permettre de lever des ressources supplémentaires auprès des institutions de financement ou sur les marchés financiers.

L’Agence est destinée à financer les investissements et services nécessaires pour faire face à la croissance rapide des villes du continent et rattraper le retard accumulé dans ce domaine et qui rend le fonctionnement actuel de la plupart des villes d’Afrique globalement inefficace. Les exigences pour y accéder devraient également aider à l’amélioration des performances et de la gouvernance financière des collectivités ; et à la promotion de choix d’investissement économiquement et socialement plus rentables et plus efficaces.

3. Eligibilité
Sont éligibles comme membres fondateurs de l’Agence  Territoriale  Afrique : – Les villes-capitales des pays africains ; – Les villes africaines de rang 2 – Les collectivités territoriales de niveau intermédiaire du type État fédéré (dans le cas de pays ayant un système fédéral), Régions, Provinces, Comtés, Départements ou Cercles, etc.

4. Pièces constitutives des candidats au statut de MEMBRE FONDATEUR de l’Agence  Territoriale Afrique 
– la délibération prise par le conseil ou l’organe délibérant pour que la collectivité territoriale soit membre fondateur de l’Agence Territoriale Afrique.
– l’engagement de l’autorité responsable de l’organe exécutif de la collectivité territoriale de s’acquitter de la contribution des 100.000 euros dans les trois mois qui suivent le vote de la délibération du conseil ou de l’organe délibérant – copie de l’acte légal ou réglementaire portant création de la collectivité territoriale comme personne morale dotée de l’autonomie financière – copie de l’acte légal ou réglementaire portant désignation des membres de l’organe délibérant et de l’organe exécutif de la collectivité territoriale
– copie des trois derniers comptes administratifs approuvés par les autorités compétentes ou par des auditeurs publics ou privés – copie de l’acte réglementaire désignant le point focal de l’Agence Territoriale Afrique au sein de la collectivité territoriale (noms et coordonnées de la personne désignée)

5. Adresse pour l’envoi des pièces constitutives
L’ensemble des informations mentionnées au point 4 doit être adressé le plus tôt possible et  au plus tard le 2 Mars 2020 à 17:00 TU à :

Monsieur le Secrétaire Général de CGLU Afrique

22, rue Essaadyine, Quartier Hassan 10020, Rabat, Maroc

Email : hbelghol@uclga.org ; fyatta@uclga.org 

Fax: +212 5 37 26 00 60

Tel: +212 5 37 26 00 62/63

Annexe 1 voir PDF 

La fiche d’adhésion  est disponible ici

Brochure de présentation ici .

AVIS DE MARCHÉ DE SERVICES











Avis d’appel d’offre pour une consultation d’accompagnement à l’élaboration de la stratégie 2020-2030 de CGLU AFRIQUE

Lieu d’exécution : Rabat, Maroc

N/Réf : N° AO/CONSULTATION D’ACCOMPAGNEMENT–CGLU A/2020

1. Procédure

Ouverte

2. Pouvoir adjudicateur

Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique

SPÉCIFICATIONS DU MARCHÉ

3. Nature du marché

Prix unitaire

4. Description du marché

Prestations de services d’accompagnement pour l’élaboration de la Stratégie à l’horizon 2030 de CGLU Afrique ainsi que les modes de gouvernance et de pilotage de ladite stratégie. Cette stratégie permettra de doter à CGLU Afrique d’un outil fiable et stratégique sur le long terme en lui fournissant les moyens nécessaires et propices pour faire face aux défis futurs.

5. Nombre et intitulé des lots

Lot unique

Voir les détailles de l’offre ici

Appel à Consultation: Participation au Projet de Rédaction de La Charte des collectivités locales pour l’égalité de genres en Afrique ( Date limite : le 30 Septembre 2019)

Présentation

La présente consultation en ligne a pour dessein d’associer un plus grand nombre de personnes au projet de rédaction de la « Charte des collectivités locales pour l’égalité de genre en Afrique », qui s’inscrit dans la cadre de la mise en œuvre du « Pacte Europe-Afrique de Marrakech pour l’égalité locale » établit par REFELA-CGLU Afrique avec CCRE-Platforma-Section Europe et l’organisation mondiale CGLU, lors de la 8ème édition du Sommet Africités de Marrakech, (20 au 24 novembre 2018).

Cette consultation en ligne s’adresse aux gouvernements locaux d’Afrique, aux instances de CGLU Afrique et du REFELA, aux associations nationales des collectivités locales d’Afrique. Comme également, elle cible les organisations de la société civile, dont les associations des droits des femmes, les organismes nationaux d’Afrique et d’Europe, et toutes les personnes portant intérêt à la promotion de l’égalité de genre en Afrique et voulant s’associer par leurs idées et propositions à ce projet de rédaction de la charte.

Pour ce faire, cette consultation en ligne se base sur un questionnaire succinct (8 questions fermées, avec explications) et facile à administrer. Elle vise à recueillir des informations, des avis, des orientations et des conseils à prendre en considération lors de la rédaction de la charte, en vue d’aboutir à un projet de « Charte des collectivités locales pour l’égalité de genre en Afrique » rédigé de manière participative et concertée.

Soyez nombreux, Ms et Mmes les maires, élu-es locaux, représentant-es de la société civile, d’organismes nationaux et internationaux à répondre au questionnaire

veuillez trouver le questionnaire à complétez ici

(Mettre des croix selon vos réponses, et merci d’expliquer vos réponses)

Veuillez envoyer le questionnaire à l’adresse suivante : KDrissa@uclga.org / mghefrane@uclga.org ou possibilité d’envoyer par fax au numero suivant: +212 537 260 060

Possibilité de répondre en ligne aux liens suivants :
Français
Anglais