FAMI 7-2023 : Les Collectivités Territoriales d’Afrique énoncent des propositions pour la bonne réalisation de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAf)

Placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI – Que Dieu l’Assiste, la 7ème édition du Forum Africain des Managers Territoriaux et des Instituts de Formation ciblant les Collectivités Territoriales (FAMI 7_2023) s’est tenue du Lundi 20 au Dimanche 26 Novembre 2023 à El Jadida (Royaume du Maroc), au sein de l’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion (ENCG) relevant de l’Université Chouaib Doukkali.

Plus de 200 participant(e)s de 33 pays, dont 28 pays africains, ont pris part à cette rencontre organisée par Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique), à travers son Académie Africaine des Collectivités Territoriales (ALGA), en partenariat et avec l’appui de la Direction Générale des Collectivités Territoriales (DGCT) du Ministère de l’Intérieur du Maroc, l’Université Chouaib Doukkali, l’ENCG), l’Office Chérifien des Phosphates (OCP)-Act4Community,  la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), ainsi que le Réseau des Partenaires de CGLU Afrique et de son Académie.

Ayant retenu pour thème : « La contribution des Collectivités Territoriales à la réalisation de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAf) », dans le cadre de la Décennie de l’Action de l’Organisation des Nations Unies et de l’Année 2023 décrétée année de la ZLECAf par l’Union Africaine, le FAMI 7 a enregistré les allocutions d’éminentes personnalités au cours de la cérémonie d’ouverture et de la cérémonie de clôture.  Il s’agit notamment de :

  • L’Honorable Monsieur Az-eddine AZIM, Président de l’Université Chouaib Doukkali, Maroc,
  • L’Honorable Madame Fatimetou MINT ABDEL MALICK, Présidente de CGLU Afrique, Présidente de la Commission Permanente Genre de CGLU et Présidente de la Région de Nouakchott, Mauritanie,
  • Son Excellence Madame Nardos BEKELE-THOMAS, Directrice Générale de l’Agence de Développement de l’Union Africaine (AUDA-NEPAD),
  • Monsieur Juwang ZHU, Directeur, Direction des Institutions Publiques et du Gouvernement Numérique (DPIDG), Département des Affaires Economiques et Sociales de l’Organisation des Nations Unies (UN-DESA), New York,
  • Monsieur Jean Pierre Elong Mbassi, Secrétaire Général de CGLU Afrique.
  • Monsieur Mohamed ZAHIDI, Président du Conseil Provincial d’El Jadida, Maroc,
  • Monsieur Mohamed SAHABI, Vice-Président de l’Université Chouaib Doukkali.

La Présidente de CGLU Afrique, Madame Fatimetou MINT ABDEL MALICK a rappelé que « tout développement est avant tout local. L’impulsion de la ZLECAf est le fait de décisions d’entrepreneurs dont l’assise se trouve au niveau des Collectivités Territoriales. En d’autres termes, il n’y aura pas de réalisation de la ZLECAf si les Collectivités Territoriales ne prennent pas une part importante dans sa mise en place. Il s’agit de libérer le potentiel économique des territoires pour accélérer les politiques et stratégies d’intégration économique et sociale du Continent africain. Sans infrastructures adéquates, sans ressources humaines de qualité, sans cadre institutionnel et fiscal incitatif, le potentiel que représente la ZLECAf risque de ne pas représenter la chance qu’on décrit. Et c’est au niveau des territoires que ces défis doivent d’abord être relevés ».

Pour sa part, la Directrice Générale de AUDA-NEPAD, Son Excellence Madame Nardos BEKELE Thomas, a invité les Collectivités Territoriales à se transcender, en soulignant : « Alors que nous regardons vers l’avenir, les Gouvernements Locaux devront transcender leurs fonctions bureaucratiques traditionnelles et devenir les initiateurs, les catalyseurs et les moteurs des processus de transformation. Néanmoins, nous savons très bien que les défis des Gouvernements Locaux limitent leur capacité à exercer leurs fonctions de transformation. Qu’il s’agisse des contraintes liées aux infrastructures, des inégalités sociales ou des défis de gouvernance, nos villes se battent pour absorber l’immigration de manière durable. Relever ces défis et bâtir des villes qui croissent économiquement et prospèrent en tant que communautés équitables, saines et dynamiques, est une responsabilité partagée, un effort collectif ».  

Quant au Président de l’Université Chouaib Doukkali, Monsieur Az-eddine AZIM, il a déclaré que « Nous sommes très honorés que cet évènement se déroule sous le Haut Patronage de sa Majesté le Roi Mohammed VI – Que Dieu l’Assiste. Cela démontre l’intérêt que porte Sa Majesté pour le développement des territoires et la coopération Sud-Sud pour un avenir prospère du continent africain. Cette vision démontre sa détermination de faire de la façade atlantique, de Tanger à Lagouira, un haut lieu de communion humaine, un pôle d’intégration économique et un foyer de rayonnement continental et international ».

Pour sa part, Monsieur Juwang Zhu, Directeur de la Direction des Institutions Publiques et du Gouvernement Numérique de l’UN-DESA, il a insisté sur la nécessité de renforcer les capacités à tous les niveaux pour pouvoir réaliser l’Agenda 2030 pour le Développement Durable.

Durant 6 jours, les participant(e)s au FAMI 7 ont participé et apporté leurs contributions aux différents segments du Forum, à savoir :

  • Les deux (2) Sessions Plénières animées par des KeyNote Speakers ayant mis l’accent sur les progrès réalisés à ce jour dans la mise en œuvre de la ZLECAf, les défis et obstacles qu’il va falloir surmonter, en s’inspirant des modèles existants, tels que celui de l’intégration européenne, toute en donnant l’opportunités à des leaders des Collectivités Territoriales africaines d’exprimer leurs attentes par rapport à cette initiative africaine ambitieuse et prometteuse ;
  • Les trois (3) Ateliers Parallèles ayant traité l’apport de la ZLECAf pour la Gouvernance Efficace, la Transformation Digitale et le Développement Durable ;
  • Les sept (7) Séminaires de formation, de renforcement des capacités et d’apprentissage par les Pairs, dans le cadre des Journées d’Autonomisation du Capital Humain ayant porté sur :
  1. La planification urbaine : outils et bonnes pratiques, en Partenariat avec le Département de l’Apprentissage de CGLU – Secrétariat Mondial (Barcelone) ;
  2. Le Budget Participatif Sensible au Genre, en Partenariat avec ENDA-Ecopop, l’Observatoire Internationale de la Démocratie Participative (OIDP), Sénégal ;
  3. Le montage des projets et la levée de fonds, animé par l’Hon. Mr Mohamed H’MIDOUCHE, ex-Banquier International de la BAD, et Consultant Senior, Maroc ;
  4. La promotion du Leadership Féminin, en Partenariat avec le Centre ACCORD, le Cabinet LMS-RH et des Expertes du Cameroun, des USA et du Maroc ;
  5. Comment intégrer les jeunes dans la Gouvernance Locale?, animé par des Experts de Libye et du Maroc ;
  6. La Finance Climat : opportunités et modalités d’accès, l’accès à l’énergie durable et l’économie circulaire, animé par des Experts du Nigéria et du Bénin ;
  7. L’irrésistible internationalisation des villes et des territoires : contraintes et opportunités, en Partenariat avec le CIEDEL et PROFADEL.
  • L’Atelier Régional sur la Révision des Normes d’Excellence en matière d’Education et de Formation pour l’Administration, en Partenariat avec l’UN-DESA/DPIDG et l’Association Internationale des Ecoles et Instituts d’Administration (AIEIA) dont la Directrice de ALGA de CGLU Afrique assure la présidence.
  • L’organisation par l’Académie ALGA CGLU Afrique d’une réunion pour présenter sa vision, méthodologie et catalogue aux Responsables des Etablissements de formation de l’Université Chouaib Doukkali.
  • La visite de terrain effectué au Complexe Jorf Lasfar de l’Office Chérifien des Phosphates (OCP) où les participant(e)s ont pu découvrir la vision, la stratégie, les projets structurants, les Partenariats ainsi que l’engagement de ce fleuron de l’économie marocaine au niveau de l’Afrique.
  • Les trois (3) Visites culturelles au Ryad Caid Si Boubker, à la Citerne Portugaise d’El Jadida, et la Ville d’Azemmour, où les participant(e)s ont pu découvrir une partie du Patrimoine culturel de la Province d’El Jadida.

Les politiciens, les élus locaux, y compris ceux du Leadership de CGLU Afrique, ont pris une part active aux travaux du Forum. Il s’agit notamment de :

  • L’Honorable Monsieur David ALABI KOLADE, Président de l’Association des Collectivités Territoriales du Nigéria (ALGON), Membre du Comité Exécutif de CGLU Afrique, Président du Conseil de la Ville de Shomolu-Bariga de l’État de Lagos, Nigéria,
  • L’Honorable Madame NYIRAMASENGESHO Jeannette, Présidente de l’Association Rwandaise des Collectivités Locales (RALGA), Rwanda,
  • L’Honorable Madame Rohey Malick LOWE, Présidente du Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique (REFELA) de CGLU Afrique, Maire de la Ville de Banjul, Gambie,
  • L’Honorable Monsieur Moussaid HAJJAJ, 2ème Vice-Président du Conseil Communal de Benguérir, Maroc.

La particularité de cette édition fut une participation effective, dans le même cadre, d’élus locaux, de managers territoriaux, d’académiciens et de jeunes étudiant(e)s.

En tout, 16 messages clés ont émergé des échanges et ont été intégrés au Rapport final succinct du FAMI 7 présenté lors de la cérémonie de clôture par Dr. Najat ZARROUK, Directrice du Pôle Développement et de l’Académie Africaine des Collectivités Territoriales (ALGA) de CGLU Afrique, Membre du Comité des Experts de l’Administration Publique des Nations Unies (UN-CEPA), Présidente de l’Association Internationale des Ecoles et Instituts d’Administration (AIEIA).  Le Rapport a insisté sur le fait que pour la réalisation et la réussite de la ZLECAf, il faudra garder à l’esprit ce qui suit :

  1. C’est une Responsabilité Partagée et un Effort collectif ;
  2. Transformer le Leadership à tous les niveaux de Gouvernance pour avoir des Leaders qui vont faire avancer et réussir la ZLECAf ;
  3. Changer les Mentalités sur tous les plans : individuel, institutionnel et organisationnel ;
  4. En finir avec les conflits en investissant dans la Paix, la Sécurité et le Dialogue constructif et de Bonne Foi ;
  5. La nécessaire Collaboration entre tous les Acteurs et Parties Prenantes dans un esprit de « Whole-of-Government » & « Whole-of-Society » (l’ensemble du Gouvernement et l’ensemble de la Société » ;
  6. L’investissement dans la Transformation Digitale pour réduire la fracture numérique au niveau infranational ;
  7. Identifier les secteurs, les bassins et les territoires à fort potentiel ainsi que leurs avantages comparatifs.
  8.  Le développement des capacités des Collectivités Territoriales et une décentralisation accrue sont indispensables pour accélérer et améliorer la qualité de la croissance économique en Afrique ;
  9. La nécessité de « renforcer la Gouvernance économique au niveau local » ;
  10. Accélérer le processus de transfert effectif des compétences et des ressources aux Collectivités Territoriales pour les rendre autonomes et responsables de la gestion des affaires locales au niveau de leurs territoires ;
  11.  Mettre l’accent sur la Coopération Décentralisée, le Partenariat et l’Intercommunalité ;
  12.  Créer et/ou renforcer les infrastructures au niveau territorial et les sécuriser face aux risques du terrorisme et de l’intégrisme ;
  13.  Fédérer les Faîtières des Collectivités Territoriales ;
  14.  Créer un environnement facilitateur, incitatif, motivant, attractif, catalyseur pour les femmes et les jeunes ;
  15. Valoriser, appuyer et motiver le Secteur de l’Education, de l’Enseignement Supérieur et de la Formation, notamment à travers la promotion des Standards d’Excellence et le renforcement des ressources ;
  16. Donner au Monde Rural la même attention, les mêmes opportunités, facilités et ressources que celles accordées aux villes et espaces urbains, en investissant dans les domaines clés du développement rural et du développement durable, à savoir l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’environnement, l’industrie, le commerce et l’artisanat et surtout l’accès aux Services publics de base, tels que l’eau, l’électricité, les routes, l’éducation, la santé….

Signature d’une Convention de Partenariat Stratégique 

Le FAMI 7_2023 a servi de cadre pour la signature d’une convention de partenariat entre CGLU Afrique et l’Université Chouaib Doukkali d’El Jadida. Cette Convention a été signée, lors de la Cérémonie de clôture du Forum par et Monsieur  Az-eddine AZIM, Président de l’Université Chouaib Doukkali, représenté par le Vice-Président, Monsieur Mohamed SAHABI et Monsieur Jean Pierre Elong Mbassi, Secrétaire Général de CGLU Afrique. Les deux Parties s’engagement à mutualiser leurs efforts pour l’investissement dans le Capital Humain des Collectivités Territoriales Africaines.

Enfin, les Organisateurs, le vivier des Expert(e)s/Formateurs/personnes ressources ainsi que les participant(e)s au Forum ont reçu des Certificats de reconnaissance et de participation.

A l’issue des travaux, un Message de Messages de Fidélité, de Loyalisme, de Gratitude et de Remerciements à la Haute Attention de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI du Royaume du Maroc, a été lu par le Secrétaire Général de l’Université Chouaib Doukkali, marquant la fin des travaux de cette 7ème édition.

Albums photos des journées : Ici

Lien pour accéder aux documents de CGLU Afrique : Ici.